Témoignage ALL4TEST – Créer et gérer son entreprise spécialisée dans le test

Bonjour Julien. Peux-tu brièvement te présenter toi et ton entreprise ?

Bonjour,

Je m’appelle Julien Van Quackebeke, j’ai 49 ans, diplômé de l’ESTA en 1995 (Ecole Supérieure des Technologies et des Affaires), j’ai eu la chance de pouvoir développer une double compétence technique et commerciale/marketing dès mon cursus de formation.
J’ai eu l’opportunité de travailler dans le domaine du service informatique dès ma première expérience et cela m’a passionné. J’ai donc poursuivi dans cette branche.

Je suis actuellement le CEO de la société ALL4TEST, pure player du test logiciel en France depuis 2006. La société est née la même année que ma fille Justine en 2006, dans le sud de la France à Sophia-Antipolis. Elles ont toutes les deux 14 ans : ce sont des adolescences. Ce ne sont plus des enfants, mais elles ont encore plein de chose à découvrir et à inventer 😊

La société s’est aussi développée au niveau national depuis : nous sommes présents à Paris, Bordeaux et nous avons un plateau d’externalisation des tests en Near shore (Tierce recette applicative ou TRA).

Comment ton idée de créer une entreprise de test a-t-elle germée ?

J’ai été salarié comme directeur d’agence dans une ESN pendant 10 ans avant de me lancer dans cette aventure. Je n’avais pas de financement externe, pas de clients en amont, j’ai  commencé seul…
Avec le recul il fallait être courageux …ou inconscient pour se lancer comme cela ! Mais je pense avoir le goût de l’entreprenariat et je connaissais bien le métier de « SSII » comme on les appelait à l’époque.

Plutôt que de se positionner comme généraliste ou sur le domaine du développement dans le monde du service, j’ai privilégié un secteur moins mature où le potentiel de croissance était plus important et la concurrence moins structurée : le test et la qualité logicielle.

Comment as-tu et continues-tu de développer ton entreprise spécialisée dans le test ?

La qualité logicielle est une problématique globale et vitale dans l’industrie IT. Les applications sont de plus en plus complexes et l’arrivée des méthodes agiles engendre des livraisons de plus en plus fréquentes, voir en continue.

Nous avons donc développé une expertise sur l’automatisation des tests dans les années 2015, puis depuis 2018 nous accompagnons nos clients sur une approche que j’appelle « Quality By Design ».

L’idée est d’embarquer la gestion de la qualité dès la création de l’application et à tous les niveaux afin d’avoir une approche globale.
Cela implique donc de travailler en amont avec les Product Owner (PO) pour les aider à mieux spécifier et avec les Développeurs (pour les aider à mieux développer faire du code propre, approche TDD, Craftsmanships).
L’expertise de la société évolue donc également et nous recrutons désormais aussi des PO que nous formons au métier du test et des coachs agiles, coachs Craftsmen pour accompagner nos clients dans cette gestion globale de la qualité.  Nous avons également mis en place des formations en lignespour aider nos ingénieurs et clients à se former suivant leurs disponibilités et à distance.

Nous travaillons à ce titre sur un projet de portail de formation digital dédié à la qualité logicielle, interactif et je l’espère innovant.
Ce positionement globale /QA reste assez rare sur le marché à ce jour.

Tu es également très actif dans la communauté de test, notamment à Sophia. Comment a commencé ton engagement ?

J’ai toujours aimé cette approche de communauté, d’entraide, de collaboration… je participais donc régulièrement aux animations proposées par l’association Telecom Valley (animateur du numérique en région 06). Il y a quelques années j’ai proposé d’animer une communauté « test et qualité » afin de fédérer les professionnels du test de la région et échanger sur nos retours d’expérience.

Nous organisons également une fois par an la « Soirée du test logiciel » à Sophia antipolis, ou plus de 200 passionnés du test et qualité logiciel se retrouve chaque année. L’appel à orateurs pour cette année est d’ailleurs lancé et la date fixée en décembre.

A l’époque je coanimais cela avec un ami, Olivier Garrigues, un expert du test logiciel, responsable QA chez un éditeur local. Ils nous à quitté depuis…j’en profite donc pour saluer son travail car c’était une personne de grande qualité.

Quelles sont les raisons pour lesquelles tu poursuis cet engagement ?

La volonté de transmettre mais aussi de continuer à apprendre au contact avec les autres je pense.
En effet, notre environnement évolue rapidement et il faut perpétuellement s’adapter, anticiper, se former.

Quel est selon toi le futur du test ?

Une approche actuelle est simplement d’aider les développeurs à générer moins de bugs dès le départ et à être plus sensibilisé à la qualité d’une manière générale. Cela donne les approches « Clean code », Craftsmanship et test driven (TDD, ATDD, BDD). A ce titre, nous collaborons avec la start-up Promyze sur ces sujets afin d’apporter des outils pour mieux structurer et partager les bonnes pratiques liées au développement logiciel, nous avons également réalisé un webinar sur ce sujet.

Sur du plus long terme, une tendance est de mettre en place du deep learning / IA afin d’aider les équipes QA à optimiser leur productivité. On peut par exemple analyser les logs des équipes de réalisation du logiciel afin d’anticiper et localiser les risques d’apparition de bug. On peut aussi optimiser les tests exploratoires d’un groupe de testeurs via de l’IA, analyser le comportement des utilisateurs en productions pour générer des nouveaux cas de test ou des jeux de données de test automatiquement…

Si le sujet vous intéresse, nous avons d’ailleurs organisé un webinar sur ce thème avec Telecom Valley et lors de la soirée du test. Nous proposons aussi à nos clients de lancer des POC (Proof Of Concept) sur le sujet, afin de les aider à commencer à utiliser ces technologies dès cette année !

Quel est le cliché ou l’idée reçue sur le test qui t’énerve le plus ? Pourquoi ?

Certains clients confondent agilité et précipitation et gèrent le test comme variable d’ajustement…car non prioritaire.

Mais en réalité « l’agilité » demande beaucoup de méthode et de rigueur pour fonctionner et une vraie communication entre PO/DEV/QA car c’est l’ensemble de l’équipe qui est responsable de la qualité de la livraison et de la valeur proposée à l’utilisateur final.

Quel est le cliché ou l’idée reçue sur les chefs d’entreprise qui t’énerve le plus ? Pourquoi ?

Les clichés concernent souvent l’approche du capitalisme financier…avec des personnes qui pensent uniquement à leurs dividendes de fin d’année. C’est approche purement financière ne correspond pas à ma vision d’une entreprise.

A mon niveau je gère une PME (de 50 p), pour laquelle les valeurs humaines et l’excellence technique sont notre principal capital. Il n’y pas de financier chez nous, que des passionnés !

Les salaires hommes/femmes sont identiques, et nous investissons beaucoup en formation pour nos ingénieur(e)s.

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Nous serons à la JFTL (Journée Française du Test Logiciel) 2020 à Paris le mardi 1 er septembre, alors si vous voulez venir échanger avec nous sur notre stand, cela sera avec plaisir ! Nous allons présenter notre nouveau livre blanc sur les frameworks de test automatisé en avant-première …

Merci de m’avoir donné la parole Marc et félicitations pour la « Taverne du testeur » qui apporte beaucoup de contenus à la communauté du test en France.

Plus humblement, nous mettons régulièrement du contenu non commercial et uniquement technique sur notre site web dans notre rubrique dossiers thématiques (texte et video) afin de partager les retours d’expériences de  nos collaborateurs sur des outils ou méthodes, vous pouvez aussi recevoir une synthése mensuelle en vous abonnant à notre newsletter.

J’en profite enfin pour remercier Danka (mkt), Florent (IC), Estelle (ADM) et tous nos collaborateurs pour m’aider tous les jours à faire connaitre le savoir-faire d’ALL4TEST et mener à bien les projets de nos clients.

La création d’entreprise est une aventure et la route est longue, mais il y a de vrais motifs de satisfaction à faire grandir une société et toujours y trouver du plaisir après plus d’une dizaine d’année.

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s