Marc Hage Chahine: Passionné Test Logiciel – Interview #1

Bonjour, qui êtes-vous, quel est votre métier et quelles sont vos activités professionnelles ?

Je suis Marc Hage Chahine et travaille dans le test logiciel depuis fin 2011. J’ai pu au cours de mes 5 premières années travailler sur de nombreux projets, rencontrer de nombreux experts du test ce qui me permet depuis 1 an de faire des missions d’expertises, de commencer à animer des conférences et de multiplier mes connaissances.

Pouvez-vous décrire simplement votre métier ?

Le test c’est avant tout un travail de communication et un travail d’équipe. Je travaille au sein d’une équipe projet afin de leur donner de la visibilité sur la qualité de l’application et bien sûr de leur donner des pistes pour améliorer cette qualité.

Selon vous quel est le but de votre métier ?

Le but principal de mon métier est, pour moi, d’apporter de la visibilité sur la qualité de l’application testée.

Que conseillez-vous pour atteindre ce but ?

Je conseille en particulier 2 choses pour atteindre ce but :

·        Bien travailler sur la communication afin de pouvoir utiliser un maximum le résultat des campagnes de test mais aussi convaincre l’ensemble de l’équipe de la pertinence de nos choix.

·        Être pragmatique. Il n’y a pas de vérité absolue. Un processus qui a fonctionné sur un projet n’est peut-être pas adapté à un autre projet. Il faut donc s’adapter au contexte afin de mettre en place les solutions les plus pertinentes.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Le métier du test est un métier en devenir qui évolue rapidement. Néanmoins, je pense que ce qui est vraiment intéressant dans le test c’est qu’il faut toujours réfléchir. On ne peut pas faire de choix par habitude sous peine de faire des choix non adaptés et donc non efficaces.

Quels conseils donneriez-vous à des débutants ou des personnes tentées par votre métier ?

Mes principaux conseils sont :

·        Accepter l’échec mais tirez-en les bonnes leçons. J’ai fait énormément d’erreurs et c’est justement grâce à ces erreurs que j’ai analysées que je suis là où je suis. Les regrets n’ont pas leur place. Si on a fait un choix c’est pour une raison. Si ce choix s’est avéré faux il faut comprendre pourquoi.

·        Osez, si vous faites des erreurs vous apprendrez, si vous réussissez vous avancerez ! Personnellement mes opportunités de carrières ont explosées depuis que j’écris mes articles.

·        Intégrer une entreprise qui a une vraie expertise dans le test. J’ai pas mal tourné avant d’en intégrer une ce qui m’a forcé à changer fréquemment. Comme société de conseil avec une vraie expertise de test je citerai par exemple : ALL4TEST, ACPQUALIFE, Acial mais aussi Altran, Sogéti.

·        Rester curieux, le test évolue vite alors qu’il est déjà très vaste. Il faut rester en veille et continuer à s’intéresser à ce qui se passe. De même, si vous êtes en société de service je vous conseille de ne pas rester plus de 2 ans sur une mission, afin de rencontrer d’autres personnes et de façons de travailler.

Pouvez-vous nous donner une expérience/anecdote marquante ainsi que ce qu’elle vous a apporté ?

J’ai également fait quelques erreurs de communication sur une mission chez Amadeus (exemple non approprié sur les tests vitaux…), vouloir trop faire trop vite. Grâce à cette expérience j’ai pu éviter que ma mission chez Air France ne se passe mal car j’ai réussi à gérer ma communication, à ne pas trop en faire, faire mes preuves, connaitre l’équipe avant de commencer à faire des propositions.

Quel est le cliché ou l’idée reçue de votre métier qui vous énerve le plus ? Pourquoi ?

« Les tests coûtent de l’argent » : je n’en peux plus d’entendre cette phrase. Les tests c’est de la prévention. le préventif bien pensé coûte moins cher que du curatif ! Si une application sort totalement buggée alors cette application est morte (suite au bouche à oreille et aux commentaires sur internet), et ce même si elle devient plus tard très bonne car le mal est déjà fait.

Quel est le cliché ou l’idée reçue qui vous fait le plus sourire ? Pourquoi ?

« Un bon testeur trouve tous les bugs et a pour objectif de casser l’application» : c’est une vision tellement dépassée qu’elle me fait maintenant sourire. Le test, plus on le commence tôt, plus il est efficace (avec un fort retour sur investissement). Prévenir les bugs (en les détectant très tôt) est plus efficace que devoir les corriger à la fin du projet !

Quelle est la difficulté la plus fréquente à laquelle vous avez dû faire face dans votre métier tout au long de votre carrière ?

La difficulté principale est de convaincre. Pas forcément de convaincre qu’il faut des tests (même si cela arrive fréquemment) mais plutôt convaincre de l’intérêt de processus, de l’intérêt de ne pas faire de sur-qualité en essayant d’exécuter tout le temps tous les tests possible. Il faut savoir cibler ses tests et les maintenir.

Quelles sont les personnes qui vous inspirent le plus ?

Si je dois retenir 3 personnes je dirais :

·        Julien Van Quackebeke et Olivier Garrigues qui sont 2 personnes que je respecte beaucoup et avec qui j’échange fréquemment.

·        Bruno Legeard que j’ai rencontré très récemment et qui est selon moi un exemple à suivre notamment de par ses activités de professeur à l’UFR de Besançon dans le domaine du test.

Dans une moindre mesure il y a beaucoup d’autres personnes que j’ai rencontrées au cours de mes diverses missions ou simplement échangé sur LinkedIn.

Comment continuez-vous à apprendre ?

En échangeant, notamment par LinkedIn mais aussi à travers des meetups des relations professionnelles (j’ai beaucoup appris avec des personnes du centre d’expertise de test (ITQ) d’Altran), en assistant à des conférences spécialisées (généralement organisée par la Telecom Valley) et en faisant des recherches sur internet.

Quel est l’outil qui vous semble indispensable pour exercer votre métier ?

Mon cerveau ! Sérieusement, on parle beaucoup d’automatisation et de lociciels de gestion des tests (des ALM comme HM ALM, XStudio, Refertest ou Testlink) ou encore de logiciels permettant l’intégration continue… Je pense sincèrement que le plus important c’est ce que l’on veut mettre en place notamment au niveau processus. Ensuite, même avec des outils moins performants on peut faire quelque chose d’efficace. De bons outils permettent par contre de rendre le travail plus facile

Quelles sont, selon vous les prochains challenges que votre métier devra affronter ?

Il y en a de nombreux.

Le premier étant le fait que le métier de testeur manuel qui ne fera que des tests manuels est voué à fortement diminuer et s’orientera selon moi vers 2 métiers : testeur automaticien ou encore testeur avec des connaissances au niveau des exigences.

Mais il y a aussi l’arrivée de l’IOT qui va multiplier les devices, de développement de l’intelligence artificielle ou encore la forte croissance du besoin de testeurs sur le marché du travail.

Avez-vous une devise ou tout autre chose qui vous semble importante dans votre métier ?

Je n’ai pas de devise, par contre je me suis écrit un « manifeste du testeur » qui, selon moi, décrit bien le rôle d’un testeur (pas un test manager) au sein d’une équipe :

·        Des tests fiables et maintenus plutôt qu’un grand nombre de test

·        Des campagnes régulières plustôt que de grandes campagnes ponctuelles

·        Des bugs analysés et bien décrits plutôt que multiplier l’ouverture des anomalies

·        un travail avec les membres du projet plutôt que voiloir casser l’application

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Oui, je souhaiterai vous inviter à lire certains de mes articles et rejoindre le groupe Le métier du test. C’est un groupe francophone qui discute de différents sujets liés au test logiciel en français. Ce type de groupe existe en anglais (Ministry of Testing) mais je n’en ai pas trouvé d’autres, actifs et avec autant de membres en français. Il me semble important que l’ensemble des connaissances du test ne soient pas seulement en anglais.

Interview inspirées des interviews du blog Lyon testing qui sont très intéressantes et que je vous conseille.

Pensez à rejoindre le groupe Le métier du test si le test vous intéresse !

N’hésitez pas à me suivre et lire mes autres articles si vous voulez en apprendre plus sur le test ou venir partager vos connaissances

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s