La taverne du testeur

Le test en questions: les certifications

Le but de cette série d’articles est de vous proposer mes réponses à des questions fréquentes sur le test.

Contactez moi si vous avez des questions ou même si vous souhaitez proposer un article proposant VOS réponses à ces même questions.

A quoi sert l’ISTQB ?

L’ISTQB est une association internationale référence des métiers du test logiciel. En un sens elle est au test ce que la FIFA est au foot. Le rôle de l’ISTQB n’est pas de servir de texte de loi qu’il faut suivre à tout prix. Comme je l’indique dans cet article:

L’ISTQB sert de référence, de guide de bonne pratique mais aussi et surtout de langue commune aux professionnels du test

Pourquoi passer des certifications ISTQB ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles il peut être intéressant de passer les certifications ISTQB. Selon le contexte vous serez plus semsibles à certaines raisons. Pour moi les principaux intérêts des certifications ISTQB sont que:

Les certifications ISTQB permettent d’apprendre, d’acquérir le vocabulaire ISTQB et sont reconnues sur le marché du travail.

Quelles certifications ISTQB passer ?

En dehors de la certification ISTQB fondation cela va dépendre de son contexte!

Pour le reste l’offre de certifications ISTQB est assez importante. Si l’on veut se lancer dans l’automatisation la certification Automatisation peut être une belle automatisation. Si le côté organisation et stratégie de test vous intéresse la certification Test Manager peut être une solution. Si vous êtes dans des contextes agile ou en transformation il y a la certification Testeur Technique Agile. Ce n’est là que des exemples liés à mon expérience et je sais qu’il existe de nombreuses autres certifications avancées ou extensions qui ont un véritable intérêt dans certains contextes.

Comment intégrer l’ISTQB dans son quotidien de testeur ?

On ne peut pas « intégrer l’ISTQB » dans son quotidien ou dans les équipes. Du moins pas de façon abrupte! Le test « by the book de l’ISTQB » est aussi illusoire (voir plus ?) que le « Scrum/SAFe by the book en Agile ».

L’ISTQB propose du vocabulaire, des pratiques, des processus… mais aussi des conseils d’implémentation d’outils ou de pratiques.

L’idée n’est pas d’intégrer l’ISTQB mais des pratiques de test potentiellement présentées dans une/des certifications qui s’adaptent dans son contexte

Quelles certifications autres que ISTQB passer ?

L’ISTQB n’est pas tout dans le test! Il existe d’autres certifications comme les certifications TMMi (que je recommande si l’on veut faire des audits) ou des certifications comme TMAP et TPI de Sogeti (je ne connais pas vraiment leur contenu).

Il est également possible de passer des certifications sur des outils afin de mieux maitriser des outils que nous serons amenés à utiliser/déployer.

Mais s’arrêter au « test » est une erreur. Il est nécessaire, à partir d’un certain moment de s’intéresser à des certifications plus larges comme des certifications Agile ou des certifications liées à d’autres métier comme les certification IREB ou IQBBA.

Il est évidemment impossible de passer toutes les certification, il faut faire des choix.

En bref, il faut être curieux et choisir des certifications (de test ou non) en fonction des évolutions professionnelles que nous envisageons.

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

4 réponses

  1. A titre individuel, je me suis donné ce défi : une certification/an. Ca peut paraître bizarre de se fixer cet objectif, mais il contribue à me garder dans un état d’esprit d’apprentissage constant. Au lieu de me dire « je n’ai pas le temps », je m’oblige à le prendre pro-activement pour respecter mon engagement 🙂

    1. Ce qui est bien avec cet état d’esprit c’est que cela permet de découvrir de nouvelles choses en faisant des certifications auxquelles on n’aurait pas forcément pensé initialement.
      A titre personnel avec ma connexion je ne peux pas passer d’examen chez moi (mon lieu de travail ^^), il m’est donc compliqué de passer des certifications.
      J’ai par contre pas mal analysé des certifications sur TMMi, IQBBA, Testeur technique Agile… et ai même fait des examens blancs sur certains (avec succès) 😀
      Le plus important pour moi n’est pas le document mais la connaissance que ces certifications apporte. Même si je regrette de ne pas passer des certifications que j’arrive à avoir en autodidacte lors des examens blancs ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

culture générale

Le rôle des tests d’acceptation par l’exemple

Le rôle de cet article est de montrer, par une analogie éprouvée, l’importance des tests d’acceptation mais surtout la différence entre les tests système et les tests d’acceptation.Pour rappel, tests système et tests d’acceptation sont des niveaux de test. Le contexte: Le client, un commerçant spécialisé dans la vente de

Lire la suite »
culture générale

La maturité des tests: les modèles actuels (1/3)

La maturité des tests est un sujet complexe dans le monde du test logiciel. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que pour mesurer cette maturité ou même élaborer des moyens d’industrialiser l’évaluation de cette maturité on passe par des « experts ». Dans cette série je vous propose une description de ce sujet

Lire la suite »
culture générale

Modèle des tranches d’emmental

Présentation du modèle Vous connaissez sûrement le modèle des tranches d’emmental dans le test. Ce modèle part d’un principe de base: la multiplication des points de vues et/ou des techniques est essentielle si l’on veut tendre vers du 0 défaut. Cette vision des tranches d’emmental peut se schématiser comme ceci:

Lire la suite »