La taverne du testeur

Les connaissances à développer en 2023

Un bon testeur est avant tout une personne avec des qualités morales mais aussi quelqu’un qui échange et se forme en continue notamment en faisant de la veille.

Il doit également savoir s’adapter et repérer des tendances afin de pouvoir continuer à évoluer et avoir des missions intéressantes car, même si le test est une industrie qui se porte bien il y a des compétences techniques plus recherchées que d’autres… et il est donc stratégique de développer une ou plusieurs compétences.

Attention, cette sélection est le fruit de mon expérience personnelle et d’échanges avec d’autres amis experts. Il est évidemment possible de développer de manière efficace d’autres compétences techniques.

Je vous propose néanmoins ma sélection des 3 compétences qui me semblent à ce jour les plus importantes et dont au moins une me semble nécessaire dans les diverses missions de test. Ces compétences sont:

Le BDD

Le BDD est essentiel pour répondre à un problème récurent que j’ai remarqué dans les différentes équipes agiles que je côtoie: la qualité des US!

Le BDD joue sur 2 points de la qualité:

  • La diminution des anomalies
  • L’adéquation au besoin

De plus en plus d’entreprises et équipes sont conscientes de ces problématiques et commencent à (songer à) implémenter le BDD. Cette démarche n’est pas facile et le rôle du testeur est particulièrement important dans cette transformation.

Un testeur maîtrisant bien la démarche BDD est donc très utile et donc recherché à de nombreuses équipes!

L’automatisation

C’est une compétence recherchée depuis plusieurs années mais le besoin en automaticien est de plus en plu important. Les tests de régression manuels prennent beaucoup de temps et sont régulièrement la cause de fréquence de livraison assez faible ou de baisse significative (j’ai vu jusqu’à 30% du temps dédié à la régression sur des itérations) de la productivité.

Un testeur sachant construire des automates, mettre en place une stratégie de test, accompagner l’équipe dans la démarche d’automatisation mais aussi écrire des tests automatisés propres, fiables et maintenable aisément est un testeur qui vaudra de l’or dans de nombreuses équipes.

Attention, il existe de nombreux outils d’automatisation, il est impossible de connaître tous les outils même si un bon automaticien peut monter assez rapidement en compétence sur la majorité des outils. Il est donc selon moi important de développer sa compétence sur un outil en particulier et dans ce cas autant s’orienter vers des outils que l’on retrouve régulièrement comme: Selenium, Cypress ou RobotFramework.

Les tests API

Les APIs prennent de plus en plus d’importance et sont de plus en plus nombreuses avec la multiplication des applications, des chaînes d’intégration continue, des partenaires mais aussi les nouvelles architectures.

Le besoin en test se retrouve donc à croître tout autant… alors qu’une grande partie des testeurs actuels n’est pas encore familiarisé avec ces tests plus techniques que des tests d’interfaces graphiques auxquels ils sont plus habitués.

L’année dernière j’ai d’ailleurs régulièrement été amené à accompagner des testeurs dans le début de leurs démarches de tests APIs… Alors que cela ne m’était jamais arrivé depuis 2017 l’année où j’ai commencé à accompagner des testeurs.

Un testeur maitrisant bien les tests d’APIs trouvera très facilement de nombreuses missions dans des environnements assez novateurs.

Conclusion

Le test est en constante évolution et qui entraîne une évolution des besoins et des compétences. Un testeur s’il veut rester « à la page » se doit de faire évoluer des compétences qui correspondent au marché. Les compétences citées ci-dessus sont des compétences dont la maitrise d’au moins une de ces 3 me semble essentielle au testeur en 2023

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

2 réponses

  1. Bel article !!
    Au début quand j’ai lu le titre, je me suis dit « il va y avoir du Chat-GPT dedans. ». Mais heureusement, tu as su ramener aux fondamentaux (pas que j’en doutais venant de toi 🙂 ).

    Oui je partage ces 3 compétences à développer par les testeurs, elles sont aujourd’hui indispensables dans la boîte à outils du testeur. Et je ne cesse de le répéter aux personnes que j’ai en formation.

    J’ajouterais, pour le testeur qui voudrait développer ces compétences:

    – BDD: ce n’est pas du test. Attention à la façon dont vous l’apprendrez. Si on vous propose dans la même phrase d’apprendre BDD et Cucumber, il est fort à parier que l’on ne vous apprendra pas l’essence même du BDD. C’est avant tout la conversation et la collaboration pour construire une compréhension commune du besoin, et c’est d’abord cela que le testeur devra apprendre.

    – Automatisation: comme j’aimais le dire aux testeurs avec qui je travaillais, trouver des façons d’enchanter votre quotidien. Et développer des compétences en automatisation des tests peuvent y contribuer. Mais pareil, attention, apprendre un outil c’est bien, mais il est primordial d’apprendre les bonnes pratiques plus qu’un outil. Et pour aller plus loin, il sera plus intéressant d’apprendre à construire une stratégie d’automatisation, une solution d’automatisation , une architecture d’automatisation, un framework d’automatisation, pour accompagner efficacement les équipes dans la mise en place des tests automatisés.

    – Test d’API: Exécuter une requête d’API via Postman / SoapUI c’est bien, maitriser les différentes stratégies / approches de tests d’API, c’est encore mieux (CRUD, POISED, Consumer-Driven Contract Testing, utilisation des caractéristiques qualité, etc.). Et savoir se servir des API pour améliorer nos tests aussi bien manuels qu’automatisés, on passe un autre palier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interview

Témoignage: développer un outil de conception visuelle des tests

Peux-tu brièvement te présenter ? Je m’appelle Arnaud Bouzy. Je suis arrivé il y a 10 ans chez Smartesting (qui avait alors 6 ans) en tant qu’avant-vente et pour faire du consulting qui prenait beaucoup de temps à l’époque. Le travail de consulting chez un éditeur consiste à assurer la formation, l’aide

Lire la suite »
culture générale

Les sept compétences des teams hyper efficaces

Cet article est un article collaboratif écrit par: Karolina Zmitrowicz (ISTQB, Sjsi, IREB, ReQuest (BA), IQBBA..) Hans Van Loenhoud (IREB, Tmap, Developpement & Test Management…) Bernard Rulmont (Behaviorisme, neurosciences, psychologie…) Olivier Denoo (ISTQB, CFTL, IREB, IBUQ,…)   Stéphane avait appelé ce moment de tous ses vœux : son premier projet stratégique

Lire la suite »