Ce que je retiens du WQR 2020-21

Si vous ne connaissez pas le World Quality Report ou les autres enquêtes liées au test, je vous invite à lire mon article à ce sujet.

Le World Quality Report disponible sur ce lien.

J’ai pris le temps de le lire et en profite donc pour vous proposer mon analyse de ce rapport… et plus précisément ce que j’ai ressenti en le lisant.

L’IA l’objectif principal…

L’IA est sur toutes les lèvres. Aucune entreprise ne veut louper ce virage à venir. Cela est parfaitement clair lorsque l’on voit que pour presque 90% des sondés du WQR l’IA est les plus forte croissance à venir pour le test logiciel:

WQR 2020-21

L’IA étant un outil, sur le papier, très polyvalent, de nombreuses utilisations sont envisagées (et existent déjà) comme la mise en place de tableau de bord intelligents (ce qui me semble une bonne entrée dans le monde de l’IA), la gestion des tests de régression (avec Gravity de Smartesting) de la priorisation et de la sélection des tests ou encore la gestion des environnements et des données.

Cela peut paraître extraordinaire… tout simplement parce qu’à l’heure actuelle cela le reste! Pour être honnête, j’ai la nette impression qu’actuellement nous sommes au « pics des attentes exagérées » du cycle du hype avec l’IA! Nous entrevoyons de magnifique possibilités mais leur mise en place est très complexe et coûteuse… beaucoup trop coûteuse pour la très grande majorité des contextes… quand c’est une solution qui peut fonctionner.

Alors qu’au final les bases ne sont pas toujours maîtrisées

Comme vu dans la partie précédentes les sondés plébiscitent l’IA, souhaitent se lancer (à corps perdu ?) dans l’utilisation et la maîtrise de ce nouvel outil alors que certains fondamentaux ne sont pas atteints!

On peut par exemple remarquer que pour près de 1/3 des sondés, le niveau de qualité des logiciel n’atteint pas celui souhaité ou encore qu’ils ont un manque au niveau de leur expertise de test.

Il y a même pire, plus de la moitié des personnes ayant répondu à ce sondage, pense que les processus,la stratégies et les méthodologies ne sont pas les bonnes:

WQR 2020-21

On est ici sur des problématiques où l’IA peut certes apporter des éléments de réponse mais surtout où l’humain à travers une expertise en test et un travail de propagation de l’esprit de la qualité ont déjà montré leur efficacité à un coût nettement inférieur à celui de la mise en place de l’IA.

Toujours sur le schéma précédent, nous pouvons remarquer que pour 42% des sondés il y a un problème de temps (en grande partie liées à l’accélération des livraisons avec les méthodes agiles) lié au test. On peut penser à de l’IA pour aider sur ce point mais plus concrètement une mise en place réussie de l’automatisation de certaines activités de test, comme on peut le voir , aura (dans le cas où ce n’est pas encore implémenté) un impact beaucoup plus fort… et ce toujours à un coût nettement inférieur à celui de l’IA.

L’automatisation semble donc une démarche plus intéressante que l’IA. Nous pouvons néanmoins voir que cette automatisation est rarement mature!

En effet, environ 1/3 des sondés déplorent un manque de temps ou d’outils pour automatiser leurs test. De même seulement un peu plus de 1/3 des sondés semblent satisfait de l’automatisation dans son état actuel car seulement 1/3 de ces derniers y perçoivent un retour sur investissement (ROI):

WQR 2020-21

Conclusion

L’IA apporte de nombreuses promesses. Néanmoins il ne faut pas oublier que l’IA coûte cher et est complexe à mettre en place.

Afin d’éviter de s’engager sur un terrain trop onéreux et complexe (et donc s’orienter vers l’IA) il est préférable de ne pas griller les étapes et voir s’il n’y a pas de solution plus simple et efficace à mettre en place pour résoudre nos problématiques. Cette notion de mise en perspective et de sélection des solutions à adopter en fonction des problématiques rencontrées et de la maturité de l’équipe est d’ailleurs le point central de ma présentation « Le testeur à la découverte du monde Agile« .

De même, si le contexte le permet il me semble préférable de se familiariser avec l’IA sur des fonctionnalités simples comme la gestion ou la création de tableaux de bord.

Au final, l’IA est un peu comme un avion de chasse! C’est hyper-efficace mais cela coûte cher et n’est pas forcément aisé à prendre en main. Si l’objectif est simplement de faire un Paris Marseille il peut être plus intéressant de prendre le train ou sa voiture!

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s