La taverne du testeur

La JFTL 2023: quand la nouveauté rime avec engouement

La JFTL de tous les records

La JFTL 2023 a pris fin mardi 13 juin après avoir proposé 1 journée de tutoriels le lundi et une journée de conférence le mardi. Cette année la fréquentation a battu des records avec plus de 250 participants aux différents tutoriels et 1300 inscrits à la journée des conférences… sachant que l’organisation a été contrainte de fermer la billetterie bien avant le début de l’événement.

Cet engouement s’est confirmé pendant des 2 jours de l’événement. Je n’avais personnellement jamais participé à une JFTL avec autant de monde. C’est simple le lundi tous les tutoriels étaient complets avec des salles combles et le mardi chaque conférence (en dehors de celles de l’auditorium principales qui regroupait quand même à chaque session au minimum 300 participants) avec un auditorium Blin, un grand salon et une salle 2.2 pleine à craquer… alors que nous proposions en parallèle des ateliers en 2.4… qui s’est retrouvé à accueillir des personnes debout par manque de place. Bref, un vrai succès d’audience… qui ne ‘est pas fait au détriment de la qualité!

Une JFTL de grande qualité

En effet, la qualité de cette édition de la JFTL a été exceptionnelle et ce sur bien des aspects:

  • La qualité du programme

Le programme de cette année a été de grande qualité. Nous pouvons pour cela encore remercier le comité de programme ainsi que l’ensemble des personnes ayant proposer des conférences. C’est bien simple, le comité de programme n’a retenu qu’environ 1/3 des propositions pour cette édition… Des propositions qui, pour une très large majorité était de très bonne qualité.

De même la proposition d’atelier se déroulant sur 2 créneaux a su trouver son public. La contrainte (qui est aussi la force) de ces ateliers d’être sur 2 créneaux n’a pas empêcher a table ronde sur la place du testeur dans un monde de plus en plus automatiser d’accueillir plus de 40 participants très actifs lors des échanges animés par Nadia Tennich entre le public et les intervenants Florence Guerlais, Benjamin Butel et Yann Helleboid.

Enfin les tutoriels n’étaient pas en reste avec des propositions riches et variées.

  • Les passionnés participants à la JFTL

On ne le répète jamais assez, les conférences en présentiel sont aussi et surtout un moment d’échanges avec d’autres professionnels et passionnés. Cette année ne fait pas exception, quel bonheur de croiser tant de passionnés avec lesquels on peut partager ses expériences, confronter ses opinions pour au final en ressortir avec plus de connaissances. Quel plaisir de recroiser « en vrai » des personnes avec qui on échange régulièrement. Quel plaisir de voir autant de professionnels du test regroupés et heureux de participer à cet événement.

  • La qualité globale de l’organisation

Il y a forcément eu quelques « couacs » inévitables lors d’événements d’une telle ampleur. Je pense notamment aux problèmes techniques sur « le test en question » ou encore un problème de QR code ayant du être ré-imprimé en début de matinée. Néanmoins, il n’y a pas eu d’incident majeur et chaque problème a été rapidement résolu.

Cette organisation a travaillé sur l’optimisation de nombreux points qui sont « invisibles » lorsqu’ils sont fait efficacement. Parmi ces points il y a l’accueil qui a été capable de faire rentrer en moins de 2 heures plus de 1 200 personnes, la disposition des stands offrant plus de fluidité, l’animation des sessions chair par des membres du comité de programme ou encore les outils de communications. Ce résultat est le fruit d’un travail d’équipe mais il me semble important de remercier tout particulièrement Kenza qui œuvre dans l’ombre à cette organisation mais qui assure de nombreux points essentiels et sans qui

Une JFTL placée sous le signe des nouveautés

Les tests dépendent du contexte! C’est également le cas pour la qualité et donc pour les conférences. Une conférence doit être capable de se renouveler est cette année la JFTL a proposé de nombreuses nouveautés comme: les ateliers techniques (sur le test d’IA) et méthodologiques (table ronde) permettant d’aller plus en profondeur sur des sujets précis que les conférences, le quizz surprise final qui commençait comme une keynote classique qui se faisait interrompre, la diffusion d’une vidéo avec les informations sur le programme entre les différentes présentations ou encore le changement de disposition des stands pour faciliter la circulation…

Certains points seront conservés, d’autres évolueront… et bien sûr l’année prochaine nous réservera d’autres innovations… et cela en grande parties grâce au retours qui nous sont faits par les participants.

Une JFTL marquante

Ce point est tout à fait personnel et lié à mon expérience propre lors de cette édition… mais je me devais d’aborder ce sujet!

J’ai pris énormément de plaisir à suivre les conférences et ateliers liés à la gamification et au jeu! Je suis quelqu’un qui adore le jeu (vidéo, société, sport (on « joue » au foot, handball, tennis…)) et quel plaisir de pouvoir enrichir mon travail grâce à ces éléments. La partie du tutoriel de « 50 nuances d’agile » animé par Marc Soune-Seyne était très riche en enseignement… tout comme la présentation de Julien Cahu et Adrien Franco sur la gamification dans le monde du test illustré en partie par les 1001 tests ou encore la parallèle entre speedrun et testeur.

J’ai beaucoup aimé le travail effectué pour parler de la qualité d’une manière différente que cela soit par l’intermédiaire du conte avec la « ITopia, à la recherche de la qualité perdue » ou de la version française du livre « Dragons Out », le green IT qui a été abordé 2 fois dans les 20 minutes pour convaincre mais aussi et surtout la conférence de Zoé Thivet « un bug politique », élue meilleure présentation, qui aborde la problématique sociétale du « masculin neutre » et propose une solution de l’écriture épicène pour éviter une sorte d’exclusion invisible de la femme dans les logiciels.

Conclusion

Cette JFTL a encore été un très bel événement. Je remercie toutes les personnes qui ont contribué à sa réussite et sa qualité. Malgré le fait que cela soit ma 5ème JFTL je me rappellerai bien de celle-ci qui gardera ses particularités, ses « loupés » (sur lesquels nous allons travailler), ses présentations, son public, ses risques et évolutions.

Maintenant il ne reste plus qu’à se retrousser les manches et commencer à travailler pour que la prochaine édition parvienne à surpasser celle-ci!

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Automatisation

L’intégration et le déploiement continu : Le royaume de l’automatisation.

Tout d’abord, il me semble important de définir ce que sont les concepts d’intégration et de déploiement continu. L’intégration continue est l’ensemble des processus automatisés permettant : ·        Le merge des branches ·        La construction d’artefacts (qui pourront être déployés) ·        L’ensemble des tests possibles sans l’exécution du programme (Tests unitaires, tests de sécurité

Lire la suite »
culture générale

Types de tests (ISO 25 010): les tests de performance (2/8)

J’ai déjà écrit un article au sujet des tests de « performances ». L’idée était de montrer que le terme employé pour les tests de performance était souvent trop générique et englobait un très grand nombre de tests puis de parler de leur mise en place. Dans cet article je vous présenterai

Lire la suite »
conférence

Organiser la JFTL: la préparation (2/3)

Introduction L’organisation de tout événement est un travail minutieux que l’on a souvent tendance à sous-estimer la première fois que l’on est amené à participer à l’organisation d’un de ces événements. J’ai le plaisir d’avoir (et de continuer) à contribuer à l’organisation de beaux événements comme la STLS, les webinaires

Lire la suite »