La taverne du testeur

A la recherche de la qualité perdue: les préfabriqués de Capla et les caravanes des steppes

Rappels des chapitres précédents

L’application « New Soft » autrefois reconnue pour sa grande qualité n’est maintenant plus que l’ombre d’elle même et est envahie de bugs. Afin de retrouver la qualité perdue les représentants de l’application on nommé une communauté (les fameux Antoine le Berserker (surnommé BA), Délphine la Valkyrie (surnommée Dev), Quentin l’Ase (surnommé, QA) et Pauline l’Orc (surnommée PO)) pour aller chercher Eric Pournoo qui suite à des investigations poussées et des échanges dans la taverne du testeur leur a donné une feuille de route pour retrouver le lustre d’antan de New-Soft. Dans sa grande générosité Eric a également offert ses services à la communauté de la CoQ.

Le voyage chez « Vivez plus grand » a permis de se recentrer sur le vrai besoin et les fonctionnalités offertes

Celui sur la route de la sueur et à travers les contrées étrangères a permis de penser à la performance et la capacité de la cité à être compatible avec les autres cités

Sans oublier la visite à la citadelle inexpugnable qui leur a permis d’améliorer la sécurité de New-Soft ou encore le voyage au rocks éternels avec une escale au plages de velours.

Les améliorations faites ne sont pas encore suffisantes car ils manquent encore quelques morceaux pour reformer la qualité perdue!

Les préfabriqués de Capla

Nos aventuriers font route vers la ville de Capla. Arrivés à destination il s’aperçoivent que la ville est beaucoup plus grande que sur leur carte Grande Précision pour Scientifiques (GPS) qui a pourtant été mise à jour il y a moins de 2 mois. Antoine fait vite remarquer que les éléments de construction de la ville sont tous très semblables: il y a des briques pour les murs et des sortent de planches en pierre pour les routes, les toits et les escaliers. Pour lier l’ensemble les ouvriers semblent tous utiliser la même mixture.

En regardant de plus près, Quentin confirme, c’est vrai que tout se ressemble et que tout est constitué avec des éléments très semblables. Pas étonnant qu’ils aillent si vite dans l’accroissement de leur ville, il n’y a que quelques éléments à construire, c’est toujours les mêmes, leur qualité est donc assurée et il est très simple de les construire, les réutiliser et même de faire évoluer les structures existantes.

A cela Pauline répond: oui, enfant je ne sais pas pour vous mais moi je trouve ça quand même très moche. On a l’impression d’être sur un échiquier avec des tours plus ou moins haute. Aucune personnalité!

Delphine ne peut se retenir de rétorquer: certes ce n’est pas beau et on ne voit pas de différence entre les habitations et les commerces… mais tu ne peux pas savoir à quel point s’est épuisant de toujours devoir toujours tout refaire de 0. Au final pouvoir réutiliser une partie de son travail cela doit quand même être très agréable pour passer moins de temps sur de l’inutile et se concentrer sur ce qui a une vraie valeur. Pourquoi toujours vouloir refaire la roue ?

Eric conclut: c’est exactement ça. Capla pousse la réutilisabilité à l’extrême et New-Soft n’a pas besoin d’aller jusque là, néanmoins cette réutilisabilité facilite énormément beaucoup de choses dans une ville. Cela accélère les construction, facilite la maintenance, assure une qualité à moindre des matériaux coût.

Suite à cette discussion, de nombreuses applications à New-Soft germent dans l’esprit des membres de notre CoQ. Ils pensent notamment à la synergie qu’il y a entre la capacité à remplacer vite un élément comme ce qui est fait aux rocks éternels.

L’intérêt de rester plus longtemps étant assez faible, Antoine propose de sortir de la ville et de rejoindre la caravanes qu’ils voient au loin. Cela tombe bien, cette dernière va passer pars New-Soft après être passée par le désert, un lac et des marais! C’est la caravane des steppes qu’Eric avait recommandé de visiter.

La caravane des steppes

Nos amis rejoignent alors la caravane avant son départ. La première escale, après une journée de voyage est une oasis au milieu d’un désert aride. Les nomades de la caravane sortent alors et s’installent. Ils préparent le repas et proposent une fête en l’honneur de leurs invités. Le lendemain la caravane repart et finit au bord d’un lac entouré de verdure et de rochers. Là encore l’installation se fait sans le moindre problème.

Delphine ne peut s’empêcher de remarquer que c’est surprenant que ces caravanes s’installent aussi aisément dans le désert et au bord d’un lac.

Le lendemain l’arrêt se fait au milieu des marais. L’installation est légèrement différente car les éléments sont surélevés grâce à des piques et des planches mais aussi des voiles anti-moustiques déjà présents dans les charriots de la caravane.

C’est au tour de Quentin de s’exprimer: alors là, je suis impressionné, ils avaient même prévu le matériel pour s’installer au milieu d’un marais.

Les environnements se suivent et ne se ressemblent pas… contrairement aux installations de la caravanes qui sont toujours rapides.

Au bout d’une petite dizaine de jours la caravane arrive dans les alentours de New-Soft. Notre équipe remercie chaleureusement les membres de la caravanes avant de rentrer à New-Soft en songeant à l’importance d’avoir des fonctionnalités capables de s’adapter aux changements de comportements des utilisateurs et des conditions. Il n’y a évidemment pas besoin d’aller jusqu’au niveau de la caravane!

Conclusion

Après plus d’un an de travail acharné notre New-Soft a enfin retrouvé sa qualité perdue. Il va falloir encore un peu de temps pour que le bouche à oreille fasse revenir les utilisateurs mais les passants actuels sont de nouveaux ravis. Les membres de notre CoQ ont compris et fait comprendre aux gérants de New-Soft l’importance de sa qualité et ses différentes facettes.

Il est maintenant l’heure pour nos compagnons de dire au-revoir à Eric qui va partie aider d’autres cités en proie à des problèmes de qualité. Mais avant cela un grand banquet est organisé afin de célébrer ce retour de la qualité!

Eric en profite pour faire un discours: je tiens tout d’abord à vous féliciter! Retrouver la qualité lorsqu’on l’a perdue est un chemin particulièrement compliqué et vous y êtes arrivé. Je ne saurais que vous conseiller de maintenant la conserver… Et pour cela vos expériences et la connaissance de vos utilisateurs vont être essentielles. En effet, à travers le voyage de la CoQ vous avez pu voir des cités « spécialisées » poussant des critères qualité à l’extrême car cela correspondait à leur besoin, à leur contexte. Vous avez su adapter ces critères aux besoins de New-Soft et de ses utilisateurs… Et il faudra continuer dans ce sens car ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas forcément demain… La qualité dépend du contexte!

Enfin, il reste un point important que nous n’avons pas abordé. Faîtes une ville qui respecte ses utilisateurs, qui propose des fonctionnalités qui leur serve à eux et non à elle même, faites des fonctionnalités pérennes avec un impact positif et bien sûr faites des fonctionnalités responsables et durables. Sans cela New-Soft détruira d’elle même son avenir.

Un grand merci à Zoé Thivet pour l’image de mise en avant

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Campagnes

Vous avez dit non régression ! – Arnaud Verin

1.1.    Un concept connu mais qui reste néanmoins assez flou La non régression est l’un des éléments principaux du test logiciel. C’est aussi une de ses particularités. Nombreux sont ceux qui ont manipulé ce concept un jour, pour autant, tous n’en partagent pas la même vision : pour certains, il s’agit

Lire la suite »
IA

Jusqu’où aller avec l’IA pour conserver une bonne qualité ?

Le début fut pendant (très) longtemps de l’ordre de la science fiction. La question est simple: Quel niveau d’autonomie faut-il octroyer à l’IA afin de profiter de ses avantages sans trop souffrir de ses inconvénients ? Cette question qui peut paraître très philosophique ou réservée à des passionnés vient frapper

Lire la suite »
Automatisation

Le calcul du ROI des tests automatisés, que prendre en compte ?

Pour calculer le ROI des tests automatisés il faut d’abord bien estimer le coût des tests. J’en avais déjà parlé dans cet article. Le coût des tests ce n’est pas que leur exécution. Le coût des tests c’est : ·        L’écriture du cas (coût qui n’arrive qu’une seule fois) ·        Le coût de

Lire la suite »