Marc Hage Chahine: Expert méthodes et outils

Bonjour, qui êtes-vous, quel est votre métier et quelles sont vos activités professionnelles ?

Bonjour, je suis Marc Hage Chahine spécialiste du test logiciel avec une forte spécialisation sur les méthodes agiles. Mon titre actuel est « Expert méthodes et outils » ce qui permet de regrouper de nombreuses activités avec 2 axes principaux :

  • Les missions d’expertise qui regroupent des audits, de la mise en place de stratégie, de la formation sur certaines pratiques et de l’accompagnement, la création d’offre pour nos clients,
  • Le développement du test à travers des formations, de l’animation de communauté, des rencontres clients, l’organisation d’événements liés au test et des réponses à des appels d’offre

Pouvez-vous décrire simplement votre métier ?

Je ne suis plus « testeur » comme lors de ma dernière interview. Mon travail principal est maintenant plus celui de formateur et de facilitateur. J’aide les personnes (testeurs), équipes (généralement Agile) et organisations à mettre en place une démarche de test adaptée à leurs besoins et contexte. J’essaye aussi de les accompagner dans une démarche de compréhension globale du test.

Selon vous quel est le but de votre métier ?

Le but de mon métier est de rendre les personnes, équipes et organisation avec lesquelles j’échange indépendante de mon action et de leur faire acquérir les outils nécessaires pour assurer la qualité de leur développement de manière pérenne.

Que conseillez-vous pour atteindre ce but ?

Il n’y a pas de solution miracle mais il y a des facteurs qui me semblent essentiels pour arriver à cela. Le 1er est le temps, ensuite il faut évidemment le bon état d’esprit (accepter ses échecs, vouloir s’améliorer), bien communiquer (et être à l’écoute) et s’imprégner des différents contextes mais aussi bien connaitre le test. Sans une bonne connaissance du test ce travail n’est pas faisable car nous ne sommes pas écoutés.

Enfin, il est également important d’échanger régulièrement avec d’autres spécialistes du test et de faire de la veille…

Pouvez-vous décrire votre journée type ?

Je n’ai plus vraiment de journée type. Si je devais trouver des points communs à mes journées c’est qu’elles sont très animées et qu’elles sont riches en enseignements. Il ne se passe pas 1 journée sans avoir de réunion, d’atelier ou de documents à produire liés à différents sujets.

Il faut savoir passer rapidement d’un sujet à un autre avec en moyenne 3 ou 4 sujets différents dans la journée tout en maitrisant bien chaque sujet (on est vu comme un expert après tout !)

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Il y a 2 points qui me plaisent particulièrement dans mon métier. Ces 2 points sont d’ailleurs les mêmes que dans le métier de testeur :

  • L’aspect humain : je discute tous les jours avec de nombreuses personnes, j’essaye de comprendre leur besoins, contextes et attentes, j’échange, j’accompagne, j’apprends auprès d’autres experts bien meilleurs que moi sur de nombreux sujets. Bref ce métier est avant tout basé sur l’humain et la communication et cela permet de lui donner énormément de sens même s’il n’y a pas de travail sur un produit en particulier.
  • Le besoin constant d’adaptation : cela découle de l’aspect humain et du test en général. Il n’y a pas de solution miracle il faut sans cesse être capable de s’adapter. De même, l’industrie du logiciel évolue et il faut évoluer avec elle pour cela il est primordial de se tenir informer et d’échanger avec des spécialistes du test évidemment mais aussi de toutes les autres branches du logiciel… voir au-delà

Quels conseils donneriez-vous à des débutants ou des personnes tentées par votre métier ?

Tout d’abord il faut aimer le métier du test ! Il faut l’aimer assez pour passer une partie de son temps personnel sur le sujet (notamment du point de vue veille) !

Il faut également être curieux, voir au-delà du test et ne pas se mettre de barrières. De mon côté je dois avouer que mon expérience dans les jeux (société et vidéos), dans le sport (football, judo, handball) et même certaines chaînes Youtube (fouloscopie pour ne citer qu’elle) m’aident dans mon quotidien pour utiliser des analogies ou imaginer des solutions innovantes à des problématiques souvent récurrentes.

Enfin, il ne sert à rien d’être bon si personne ne le sait ! J’ai réussi à avancer sur le chemin pour devenir expert grâce à la visibilité de mes articles. Il y a beaucoup d’autres manières d’être repéré mais il faut à tout prix se faire connaitre. Personne ne viendra vous cherche si vous n’êtes pas visible ! Je vous encourage donc à passer du temps sur des réseaux sociaux professionnels, des communautés ou encore des événements.

Pouvez-vous nous donner une expérience/anecdote marquante ainsi que ce qu’elle vous a apporté ?

Je vais ici plutôt vous parler d’une situation qui s’est produite régulièrement et qui peut donc être vue comme une « running anecdote ».

C’est le début d’une de mes missions ou une première réunion sur un sujet interne important. Je suis amené à rencontrer de nouveaux commerciaux, des nouveaux experts, de nouveaux professionnels du test, de nouveaux interlocuteurs, de nouveaux clients. Nous faisons donc un tour de table et au moment où je vais me commencer (ou après ça dépend des fois) on me dit que l’on me connait déjà et que l’on est très content de pouvoir travailler avec moi.

Cette situation me marque à chaque fois car elle sous-entend de nombreuses choses ! La première est que le monde du test est petit, la seconde est que les personnes ont une image positive de moi grâce à mon activité publique ou même une expérience antérieure, la dernière est qu’avec une image comme celle-ci je n’ai pas le droit de décevoir !

Bref ce type d’expérience fait très plaisir mais ajoute une certaine pression qu’il faut savoir gérer !

Quel est le cliché ou l’idée reçue de votre métier qui vous énerve le plus ? Pourquoi ?

Le métier d’expert test est assez peu connu et répandu. Il est donc peu l’objet de clichés. Si je devais en citer un, je dirais que c’est plus lié au cliché de « l’expert ». « L’expert » est censé tout savoir sur tous les sujets et avoir une réponse à toutes les questions.

C’est évidemment faux et c’est d’ailleurs pourquoi je préfère me nommer « spécialiste » que « expert ». Un expert quel qu’il soit ne peut tout savoir. Il peut répondre à de nombreuses questions mais devra souvent également aller chercher la réponse auprès d’autres experts dans son réseau ou une communauté.

Quel est le cliché ou l’idée reçue qui vous fait le plus sourire ? Pourquoi ?

Je dirais que c’est le fait que pour être expert il faut forcément être « vieux », c’est-à-dire 20 ou 30 ans d’expérience, des cheveux blancs et des enfants faisant des études supérieures.

Ce n’est évidemment pas le cas. Je travaille actuellement dans une équipe de 7 (en cours de passer à 9) personnes dont 2 sont plus jeunes (et bien meilleures sur de nombreux sujets) que moi…

Quelle est la difficulté la plus fréquente à laquelle vous avez dû faire face dans votre métier tout au long de votre carrière ?

Ma carrière en tant qu’expert est encore à ce jour assez courte et n’ai pas eu de nombreuses grosses difficultés auxquelles j’ai dû faire face (ce qui est aussi dû aux personnes de mon équipe qui sont toujours là pour m’aider ce qui inclut mon manager).

Les principales difficultés sont plus liées à la multiplicité des interlocuteurs, actions et missions en parallèle. Cela engendre des difficultés pour gérer son emploi du temps (j’ai déjà été invité à 5 réunions en parallèle un mardi de 16h à 17h ^^) ou encore la gestion d’accès à des outils. De manière général ce n’a jamais été mon point fort mais dans le cadre de mon nouveau poste il faut faire les démarches pour toutes les missions et il y a souvent des problématiques qui deviennent vite chronophages.

Quelles sont les personnes qui vous inspirent le plus ?

Dans le monde du test je dirais les personnes avec qui j’échange régulièrement et qui sont généralement soit dans le comité de programme de la JFTL (Benjamin Butel, Michael Granier, Bruno Legeard, Christophe Moustier), les membres de mon équipe qui sont des puits de connaissance et toujours enclin à partager leur savoir. J’aime également beaucoup le travail de Zoé Thivet qui ne se limite pas qu’au test mais a aussi une chaine youtube « Monofruit »… ce qui prouve que l’on peut être expert du test logiciel mais aussi faire autre chose !

En dehors du test, je ne vais pas être original et je dirais ma femme qui est une personne formidable avec une intelligence et une imagination impressionnante. Si vous aimez la lecture je ne peux que vous encourager à lire ses livres et plus particulièrement Métacités.

Comment continuez-vous à apprendre ?

Apprendre est ce qui devient le plus simple quand on a un poste d’expert. On apprend à travers les autres et ses nombreux échanges. La participation à des événements comme la JFTL et l’A4Q contribuent également beaucoup.

Quel est l’outil qui vous semble indispensable pour exercer votre métier ?

Son cerveau et plus particulièrement son imagination. On peut imaginer des solutions quel que soit ses outils, il faut avant tout avoir une idée qui permettra d’avancer dans un contexte spécifique.

Quelles sont, selon vous les prochains challenges que votre métier devra affronter ?

Le prochain challenge sera principalement de réussir à suivre toutes les évolutions du métier du test. S’adapter à l’IA, s’améliorer dans la gestion des données et environnements

Avez-vous une devise ou tout autre chose qui vous semble importante dans votre métier ?

Je pense que pour réussir de manière pérenne il faut être soi-même et honnête. Cela ne fonctionnera pas dans tous les contextes mais permettra de prendre des chemins qui vous correspondent et vous permette de vous épanouir.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Merci à tous ceux qui lisent mes articles et les partagent ! Merci à tous les passionnés qui font vivre la communauté de test francophone qui est en forte croissance depuis maintenant plus de 5 ans (il est loin le temps où en 2016 j’ai écrit mon premier article et où je ne trouvais quasiment pas de contenu en français).

Interview inspirées des interviews du blog Lyon testing qui sont très intéressantes et que je vous conseille.

Pensez à rejoindre le groupe Le métier du test si le test vous intéresse !

N’hésitez pas à me suivre et lire mes autres articles si vous voulez en apprendre plus sur le test ou venir partager vos connaissances

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s