La taverne du testeur

Duel: tests IHM vs tests automatisés

Introduction

Très souvent, lorsque l’on parle d’automatisation des tests on parle de l’automatisation de l’exécution des tests d’interface graphique.

Quelle différence entre ces termes ?

Il est d’ailleurs intéressant de noter que les « outils d’automatisation de test » auxquels on pense sont des outils comme Selenium, UFT, Testcomplete qui sont spécialisés dans les tests IHM…

On pense également à des outils de KDT comme Katalon, Agilitest, HorusTest et RobotFramework… en terme d’outils d’automatisation de test IHM alors que certains de ces outils ne sont pas limités à l’IHM.

Il est également intéressant de noter que lorsque que l’on veut automatiser du test qui n’est pas un test d’IHM ce besoin est spécifié comme avec automatisation des tests d’API ou des tests de performance.

Au final les tests automatisés sont beaucoup plus vastes que les simples tests IHM. Les tests automatisés peuvent impacter tous les tests comme:

  • Les tests unitaires
  • Les tests d’API
  • Les tests de performances
  • Les tests de sécurité
  • Certaines parties des revues…

Pourquoi cette confusion ?

Cette confusion est, selon moi, principalement dû à l’histoire du test logiciel. Les tests ont longtemps été considérés comme le travail des « testeurs » bien que les autres rôles aient toujours eu à faire des tests.

De même, les tests des testeurs ont longtemps été considérés comme limités au test des interfaces graphiques de logiciel livré par les développeurs.

L’automatisation des tests est donc devenu l’automatisation de l’exécution des tests effectués par les testeurs: les tests IHM.

Conclusion

Lorsque l’on parle de test automatisés on a souvent tendance à limiter ce concept aux tests IHM exécutés historiquement de manière manuelle par les testeurs.

Cette problématique est intégrée par la majorité des personnes qui, lorsque l’on n’est pas sur du test IHM le spécifie.

En tant que testeur nous devons néanmoins faire attention au terme tests automatisés car il peut, dans certains cas, réduire notre champs de vision et nous faire perdre de vue que, au final, l’automatisation des tests peut être faite sur d’autres tests que les tests IHM… et que dans de nombreux cas les retour sur investissement des tests non IHM est plus intéressant que sur les tests IHM.

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

culture générale

Les peurs du testeur

Le testeur, comme toute personne, a des appréhensions et est sujet à des peurs. En voici quelques-unes touchent de nombreux testeurs. Comme pour toutes les peurs il faut savoir les dominer et s’en servir pour s’améliorer. ·        Avoir un bug majeur/critique qui est passé à travers les tests avant la mise

Lire la suite »

Principe 7 – L’illusion de l’absence d’erreurs

La relation entre la maîtrise d’ouvrage et sa maîtrise d’oeuvre peut rapidement se détériorer si on ne comprend pas la réalité décrite par ce principe. Oui un logiciel peut être est jugé inutilisable à juste titre par la maîtrise d’ouvrage.alors que le logiciel a un fonctionnement validé conforme aux spécifications par

Lire la suite »
sondage

Ce que je retiens de l’enquête 2022 du CFTL

La dernière enquête du CFTL vient de se terminer. Les résultats sont disponibles sur ce lien. Cette enquête régulière sur le test logiciel est selon moi une enquête majeure car accessible à tous, comportant de nombreux participants (plus de 500) et stable avec des questions se répétant entre chaque enquêtes

Lire la suite »