Les autistes asperger : des super testeurs ?

Introduction :

L’autisme est un handicap assez connu qui a pour conséquence de rendre la personne atteinte de ce dernier peu sociable, un peu « dans son monde ». Personnellement j’ai connu cette maladie en regardant le film « Rain man » il y a un certain nombre d’années.

Déjà dans ce film on pouvait s’apercevoir que ce qui semblait être une faiblesse pouvait en fait être une force (ce qui est souvent le cas, un autre exemple est la drépanocytose, maladie limitant les capacités physiques mais dont le gène défaillant permet de mieux lutter contre le paludisme)!

Si on se penche un peu sur ce handicap, on peut vite faire le parallèle entre un autiste « dans son monde » et quelqu’un particulièrement concentré sur son activité comme quelqu’un sur son téléphone qui va traverser la route sans s’apercevoir que le feu est vert pour les voitures. C’est justement cette force de concentration qui va permettre à ces personnes handicapées de très bien effectuer un travail de testeur.

Ces affirmations ne sortent pas de ma tête. Pour être honnête je n’y avais même jamais songé avant une discussion récente avec un expert du test sur Sophia. Contrairement à moi, certains entrepreneurs y ont songé et ont décidé d’engager des autistes asperger en tant que testeur dans leurs entreprises… Certaines entreprises poussant le concept jusqu’à n’engager que des autistes.

Début d’analyse :

On peut alors se demander pourquoi ?

Qu’est-ce qui a poussé ces personnes à engager des testeurs autistes ? Qu’est-ce que cette concentration extrême peut apporter dans ce métier ?

La thèse philanthropique est évidemment à exclure (ou au moins minimiser), une entreprise se devant de générer des bénéfices.

La thèse de l’image n’est pas non plus suffisante, si la qualité du service n’est pas au rendez-vous personne ne fait appel à l’entreprise même si elle a une bonne image.

De plus, comme je le répète souvent, le métier de testeur est un métier de communication, de ce point de vu là les autistes ne sont pas les meilleurs. Il faut donc regarder dans une autre direction afin de savoir quel est la vraie plus-value de ces personnes.

Non, la force des autistes vient d’autres capacités très développées chez les autistes :

·        leur concentration, supérieure à celle de n’importe qui d’autre

·        leur capacité à repérer des petits détails (dans Rain man il compte les cartes pour gagner au casino)

·        leur résilience à répéter plusieurs fois les mêmes choses sans se lasser ou diminuer la qualité de leur travail

La force des autistes est très bien adaptée à nos nouvelles méthodes de travail dans le logiciel, des méthodes de construction itératives nécessitant l’exécution fréquente de… tests de régressions.

Les tests de régression sont souvent automatisés car leurs exécutions fastidieuses et répétitives viennent à bout du plus professionnel des testeurs. Faire 1 fois tous les 3 mois une campagne de test n’est pas dérangeant. Le faire 1 fois par semaine l’est beaucoup plus et 1 fois par jour cela rend vite fou n’importe quel testeur qui se retrouve finalement soit à démissionner (ou partir en arrêt maladie) soit à mal faire son travail… Enfin, quand je dis n’importe quel testeur, il faut entendre n’importe quel testeur non autiste. En effet, les autistes ont cette capacité à faire des tâches répétitives sans s’en lasser.

On peut alors penser à tort que les autistes sont comme des tests automatisés. Il n’en n’est rien, les testeurs autistes sont nettement supérieur à n’importe quel test automatisé car :

·        Certains tests sont non automatisables

·        Certains tests sont très coûteux à automatiser

·        Certains tests sont très coûteux à maintenir

Bref, les 3 premiers points relèvent principalement de la technique et dans ce cas un testeur autiste pourrait vite être remplacé par des outils performants. Non, il reste un point fort majeur qu’ont les autistes et que n’ont pas les autres testeurs et n’auront pas les outils :

·        Les autistes ne testent pas « que » ce qui est codé ou que ce qui est demandé d’être vérifié. Non, les autistes, grâce à leur concentration connaissent tous les détails de l’application et s’aperçoivent de régressions auxquelles on n’aurait pas pensé. Ils vont plus loin dans la rigueur d’exécution que n’importe quel autre testeur.

Je parle ici principalement des tests de régression car c’est le rôle que je perçois comme le plus efficace. Il est tout à fait possible de faire exécuter d’autres tests à ces personnes. Si ce n’était pas le cas il n’y aurait pas des entreprises avec uniquement des testeurs autistes !

Conclusion :

Les autistes sont un exemple parmi d’autres prouvant que le handicap ou les « faiblesses » de chacun ne sont pas une fatalité et peuvent vite devenir, si l’on regarde sous le bon angle un point fort sous certaines conditions. Chacun a ses points forts et peut apporter quelque chose. J’ai dans cet article parlé d’autistes, j’aurai pu parler ou parlerai peut être de personnes malvoyantes, daltoniennes ou autres pour la mise en place de tests d’ergonomie.

Mise à jour:

Suite aux nombreux retours de cet article j’ai pu en apprendre beaucoup plus sur les autistes Asperger et les les testeurs autistes. J’ai notamment (comme vous pouvez le lire dans les commentaires) appris de Laurent Delannoy, co-fondateur d’Avencod, que les testeurs asperger de son entreprise « travaillent aussi bien sur le test fonctionnel, la qualification de données, l’audit d’accessibilité (RGAA), le paramétrage, etc … ». On peut d’ailleurs trouver la fiche de poste (ainsi que celle de développeur) assez facilement sur leur site. Les rôle de testeur des asperger ne se limite donc pas du tout aux seuls tests de régressions.

Il faut par contre, que les entreprises se spécialisant sur ce type de « profil » proposent un environnement adapté qui permette aux employés de bien se sentir dans cette entreprise là où ils étaient « trop quelque chose » (voir les témoignages sur le site).

Pensez à rejoindre le groupe Le métier du test si le test vous intéresse !

N’hésitez pas à me suivre et lire mes autres articles si vous voulez en apprendre plus sur le test ou venir partager vos connaissances

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Autres articles ou site mettant en avant les autistes sur le sujet [1], [2], [3], [4], [5].

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s