Bien commencer dans le test: Mes conseils

Il y a une question qui m’est fréquemment posée en message privé et qui, selon moi, mérite cet article. La question est : «Je souhaiterais faire du test, que me conseillez-vous pour commencer ».

Cette question m’est posée par différents profils allant de l’étudiant à l’ingénieur chevronné voulant changer de filière en passant par les jeunes diplômés.

La réponse varie donc en fonction des profils. Je vais donc essayer dans cet article de formaliser mes recommandations en fonction de 3 différents profils (fraichement diplômé, en reconversion professionnelle ou futur étudiant).

Tout d’abord voici quelques conseils génériques applicables à tout le monde lorsque l’on commence dans le test :

  • Rejoindre une structure dans laquelle il est possible d’évoluer dans ce métier. Le test est un métier à part entière. Comme tout métier il y a des entreprises qui s’y connaissent plus ou moins. Je conseille, lorsque c’est possible de rejoindre une entreprise avec cette expertise. En voici quelques-unes (ordre alphabétique) : Acial, Acpqualife, ALL4TEST, Altran, Sogéti…
  • Être curieux. Par là j’entends plusieurs choses comme : lire des articles sur le test (LinkedIn aide fortement), lors des missions échanger avec les différents testeurs mais aussi membres du projet afin de connaitre leurs expérience leur raison.
  • Toujours se demander pourquoi on fait une action. A-t-elle un intérêt ? Peut-on améliorer les choses ?
  • Augmenter son réseau professionnel, sa visibilité. Personnellement écrire mes articles et augmenter mon réseau LinkedIn m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes que je n’aurai jamais connues sinon et qui m’apportent beaucoup (Julien VQ, Olivier G, Bruno L. et tous les autres, si vous me lisez !)
  • S’intéresser à ce qui se passe dans sa zone de travail. A Sophia, la Telecom Valley fait un travail formidable en proposant la STLS et une conférence tous les 2 mois. Malheureusement avec mes œillères je n’ai pu profiter de cela que depuis 1 an alors que la filière test existe depuis au moins 2 ans.
  • Rester informé sur l’évolution du métier. Le test est un métier qui évolue vite. Pour éviter d’être dépassé il faut connaitre les tendances afin de savoir vers où s’orienter. le métier de testeur fonctionnel pur est voué à perdre en importance au profit de profil plus technique (automatisation) ou plus fonctionnel (product owner par exemple).
  • Accepter l’échec. Dans le test on remarque plus facilement nos échecs que nos réussites (comme pour les gardiens de buts au foot). Il ne faut pas rester bloquer dessus mais aller de l’avant. Par contre, on apprend beaucoup de ses échecs, il faut donc également prendre le temps de les analyser, comprendre pourquoi ces échecs sont arrivés.

Voici maintenant des recommandations liées au profil :

Pour un profil débutant n’ayant pas une grande expérience professionnelle :

  • Bien choisir sa première mission. Dans le cas d’un étudiant ou ingénieur fraichement diplômé je pense que le mieux est de commencer sur une mission où il y a déjà une équipe de testeur avec des testeurs et des processus. une mission dans laquelle le nouveau testeur sera amené à commencer par du test manuel (exécution et écriture) puis aura ensuite, peu à peu, accès à d’autres activités suivant ses préférences (automatisation, spécifications, processus…)
  • Beaucoup échanger avec ses collègues (testeurs ou non). Il faut apprendre à leurs côtés. les membres de l’équipe ont de l’expérience et je n’ai jamais croisé quelqu’un qui ne soit pas heureux de la partager. Pour cela il ne faut pas hésiter à aller vers les autres échanger…
  • Ne pas vouloir toutTout de suite. C’est un gros problème que j’ai eu. Ici, le conseil est simple. Vous êtes nouveau dans l’équipe et sur le marché du travail. Apprenez, faites vos preuves, ne portez pas de jugement rapide, ne vous mettez pas trop en avant même si vous souhaitez bien faire. Lorsque vous aurez fait vos preuves et monté en compétences alors votre avis sera écouté avec plus d’attention.

Pour un profil expérimenté dans un autre domaine que le test (ex : Développement)

  • Profiter de son expérience. Si vous avez déjà fait du développement, entrez dans le test à travers l’automatisation des tests. Si vous êtes plus du côté fonctionnel (ex : Business analyst), essayer de commencer en écrivant des cas de test à partir des spécifications… Le test propose de nombreux métiers, il y a sûrement un des métiers du test qui aura besoin de cette expérience !
  • Si possible, suivre des formations spécialisées. Il n’y en a pas forcément beaucoup mais certains organismes proposent des formations de quelques mois afin d’acquérir les bases du test (avec passage de certifications comme ISTQB et HP ALM). Cela permet de rentrer plus facilement dans le métier.
  • Persévérez. L’adaptation au test n’est pas forcément facile au début. La façon de voir le logiciel est souvent différente que dans les autres métiers et les premières choses que l’on a ne sont pas forcément celles avec le plus de valeurs ajoutées (exécution ou écriture des cas de test), elles sont néanmoins, de mon point de vue, nécessaire lorsque l’on commence dans le test. Malgré cela, si vous persévérez vous serez rapidement amenés à être affecté à des tâches avec une plus forte valeur ajoutée.

Pour un futur étudiant :

  • Rejoindre l’UBFC (Université Bourgogne Franche Comté) à Besançon ou l’ISTIA d’Angers, qui sont à ma connaissance, les seules écoles proposant un vrai cursus axé sur le test logiciel (avec une formation ingénieur logiciel, des formations sur le test et des certifications (ISTQB fondation, ALM…) à la clé). A noter : il y a plus d’offres de stages que d’étudiant pour ces cursus !

Pour finir :

Les métiers du test sont en pleine évolution et en pleine croissance. Le marché demande de plus en plus de testeurs mais les testeurs purement manuels d’il y a 10 ans sont de moins en moins demandés. Vous pouvez facilement faire carrière dans le test, par contre, ce métier ne sera plus le même dans 10 ans.

Il faudra donc rester à l’écoute et accompagner les évolutions qu’apportent ou apporteront l’IoT, l’IA, les nouvelles méthodes de projet…

Pensez à rejoindre le groupe Le métier du test si le test vous intéresse !

N’hésitez pas à me suivre et lire mes autres articles si vous voulez en apprendre plus sur le test ou venir partager vos connaissances

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Publié par

Une réponse sur « Bien commencer dans le test: Mes conseils »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s