Riadh ABID: Test lead/Manager

Bonjour, qui êtes-vous, quel est votre métier et quelles sont vos activités professionnelles ?

Bonjour, je suis Riadh ABID, Test Lead/Manager et enseignant de Software Quality Assurance dans une école d’ingénieurs.

Je travaille dans le domaine de la qualité logicielle depuis 10 ans. J’ai fait plusieurs expériences variées entre l’opérationnel (le test) et le management d’équipes.

Pouvez-vous décrire simplement votre métier ?

Mon métier consiste à apporter de l’expertise sur la démarche à suivre pour assurer la qualité des produits développés.

En tant que Test Lead/Manager, j’ai la responsabilité de définir la bonne stratégie de test en fonction des objectifs et contraintes du projet, à la suivre, et à garantir au maximum que les produits développés sont Bug Free !

J’accompagne aussi les testeurs juniors dans leur montée en compétences sur le métier du test.

Selon vous quel est le but de votre métier ?

Le but de mon métier est de garantir que ce qu’on livre à nos clients/utilisateurs est de bonne qualité.

Je suis en charge aussi d’accompagner les testeurs que je gère à mieux s’impliquer et mieux comprendre les objectifs de notre métier.

L’équipe de test est la première responsable de garantir que nos clients vont avoir la meilleure expérience utilisateur.

Que conseillez-vous pour atteindre ce but ?

Je conseille d’abord la transparence entre les différents interlocuteurs et parties prenantes du projet.

Ce qui est aussi important c’est la communication, au plus tôt, et la transmission de l’information depuis et vers l’équipe de test.

L’implication, le sens de l’initiative et un esprit d’équipe sont également très importants pour atteindre ce but.

Pouvez-vous décrire votre journée type ?

Je n’ai pas une journée type, cela dépend du projet et de l’équipe.

Mais pour résumé mes activités sur mon projet actuel, cela commence par un daily meeting, ensuite je vois ce qui reste à faire et la priorité de chaque sujet, et après ma journée est pleine de beaucoup d’échange avec différentes équipes pour avancer les chantiers dans la bonne direction.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Ce qui me plait dans le métier du test c’est la polyvalence, et le fait que c’est un métier où on est amené à communiquer avec beaucoup d’interlocuteurs métier, techniques et autres.

Ce métier évolue aussi rapidement, et il prend de plus en plus de place au sein des entreprises.

La mentalité change et le test devient quasi indispensable pour les différents projets.

Quels conseils donneriez-vous à des débutants ou des personnes tentées par votre métier ?

Je conseille de ne pas hésiter à se lancer dans ce métier, il évolue, il est demandé, et avec la montée de l’automatisation et de l’agilité plusieurs types de métiers du test voient le jour.

Une fois lancé dans ce métier, je conseille de ne pas hésiter à prendre la parole, à s’exprimer, et aussi à ne pas avoir peur de dire NON.

Pouvez-vous nous donner une expérience/anecdote marquante ainsi que ce qu’elle vous a apporté ?

Je me rappelle d’un entretien que j’ai passé avec un client, et en sortant j’ai informé l’ingénieur d’affaire qui m’a accompagné que je ne prendrai pas le poste car je n’ai pas du tout eu de feeling avec les personnes que j’ai rencontré.

En fin de compte j’ai passé 2 ans chez ce client, et elle a été parmi mes meilleures expériences.

Quel est le cliché ou l’idée reçue de votre métier qui vous énerve le plus ? Pourquoi ?

Il y a 2 clichés qui m’énervent le plus :

– Le test c’est facile, n’importe qui peut le faire

– Le test c’est l’affaire des testeurs

Malheureusement beaucoup de personnes croient que le test c’est « je clique et je vois si j’ai le bon résultat », et que uniquement l’équipe de test est responsable de la qualité.

Dans une démarche d’assurance qualité, le test commence le plus tôt possible, dans toutes les phases du projet, et tout le monde doit être impliqué : la qualité est l’affaire de tous.

Quel est le cliché ou l’idée reçue qui vous fait le plus sourire ? Pourquoi ?

Ce qui me fait sourire c’est quand un responsable de projet pense que les testeurs sont des Super Héros.

Quand un testeur débarque sur un nouveau projet, pour pouvoir faire sont travail correctement, il a besoin de pré-requis et d’input comme des spécifications, des documents, des manuels d’utilisation etc…

Sur plusieurs projets, par manque de temps et de volonté, la documentation peut être absente ou obsolète.

Les testeurs ont besoin de comprendre comment un système fonctionne pour pouvoir le tester, alors cette idée de vouloir tester un système sans aucune documentation ou connaissance des membres du projet, et attendre une qualité irréprochable me fait sourire.

Quelle est la difficulté la plus fréquente à laquelle vous avez dû faire face dans votre métier tout au long de votre carrière ?

La difficulté la plus fréquente à laquelle j’ai dû faire face est le manque de formation et accompagnement pendant les premiers jours sur un projet.

Il ne faut pas s’attendre à que les nouvelles personnes qui arrivent sur un projet aient la connaissance sur le nouvel environnement.

Quelles sont les personnes qui vous inspirent le plus ?

Les personnes qui m’inspirent le plus sont les gens qui font leur succès par eux même.

Les grands politiciens, les grands sportifs, les grands scientifiques m’inspirent beaucoup car je vois en eux le résultat de plusieurs années de travail et d’effort.

Comment continuez-vous à apprendre ?

Par les nouveaux projets, par les échanges, et avec des auto formations.

Je participe aussi, quand je peux, aux événements sur le métier du test.

Quel est l’outil qui vous semble indispensable pour exercer votre métier ?

C’est la documentation du projet, et l’autonomie sur mon périmètre.

Quelles sont, selon vous les prochains challenges que votre métier devra affronter ?

Je trouve que le métier du test affronte deux challenges :

– On automatise de plus en plus, donc plusieurs testeurs manuels risquent de voir leur travail remplacé par des robots (même si on ne peut pas tout automatiser), et ils doivent faire plus d’effort pour suivre cette tendance et garder leur place.

– Quelques entreprises n’ont pas encore adopter l’automatisation et préfèrent rester sur du test manuel (par manque de volonté, de budget ou aussi de culture du test). Ceci crée un gap entre les entreprissent et les testeurs (au sens large) vont devoir affronter deux mondes différents.

Avez-vous une devise ou tout autre chose qui vous semble importante dans votre métier ?

La qualité est l’affaire de tous !

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Je souhaite te remercier Marc pour cette opportunité, et rajouter que notre métier est comme un gilet pare-balles contre les défauts du produit.

Interview inspirées des interviews du blog Lyon testing qui sont très intéressantes et que je vous conseille.

Pensez à rejoindre le groupe Le métier du test si le test vous intéresse !

N’hésitez pas à me suivre et lire mes autres articles si vous voulez en apprendre plus sur le test ou venir partager vos connaissances

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s