La taverne du testeur

Ce que nous apprend les mythes sur les tests: Thésée et le Minotaure

L’histoire de Thésée et du Minotaure

La cité d’Athènes était contrainte, tous les 9 ans de « livrer » 7 jeunes hommes et 7 jeunes femmes aux crêtois pour les donner en sacrifice au Minotaure suite à une défaite militaire.

Un jour, Thésée, prince d’Athènes et fils du roi Egée convainc son père d’être un des sacrifices afin de pouvoir tuer le Minotaure. Ce dernier accepte à contre-cœur de laisser partir son fils pour qu’il puisse accomplir cette tâche.

Une fois arrivé en Crête, Thésée est enfermé avant d’être envoyé, avec ses compatriotes, dans le labyrinthe pour être dévoré par le Minotaure. Vaincre le Minotaure n’est d’ailleurs pas le seul exploit à réaliser pour que Thésée puisse rentrer chez lui. En effet, la labyrinthe, œuvre de Dédale, est connu pour être tellement complexe qu’il est impossible d’en sortir une fois rentré!

Fort heureusement il est aidé par Ariane (qui est tombée amoureuse de lui), la fille du roi Minos, qui est tombée amoureuse de lui. Ariane aide Thésée en lui fournissant de nombreux renseignements mais surtout le lui confiant une pelote de fil (le fil d’Ariane) afin que Thésée puisse tracer son chemin et donc retrouver l’entrée du Labyrinthe après avoir tué le Minotaure s’il y parvient.

Au terme d’un combat compliqué Thésée réussit à vaincre le Minotaure et sortir du labyrinthe.

Que retenir de ce mythe ?

Il y a au moins 2 points importants à retenir de ce mythe lorsque nous le regardons d’un point de vue de testeur!

Le premier point, particulièrement important, à retenir de ce mythe est que l’on est toujours plus forts à plusieurs que tout seul. Thésée n’aurait jamais battu le Minotaure ni ne serai sorti du labyrinthe sans l’aide d’Ariane. Cela est particulièrement évident avec l’idée d’Ariane d’utiliser du fil. L’entraide et la collaboration sont particulièrement importants dans la vie de tous les jours… c’est également le cas pour le test logiciel.

Le second point, moins évident mais tout aussi important, est que, certains problèmes qui peuvent sembler insolubles peuvent en fait avoir des solutions particulièrement simples. Le tout est de réussir à adopter différents points de vue ou différentes manières de penser afin d’appréhender le mieux possible le problème. Le labyrinthe est tellement complexe qu’il est impossible de se souvenir du chemin que l’on a pris et les personnes se retrouvaient totalement perdues jusqu’à la fin de leurs jours. Cela peut sembler désespérant. Néanmoins, ce n’est pas parce que l’on ne peut pas s’en souvenir qu’il n’est pas possible d’utiliser un outil qui nous permet de s’en souvenir pour nous. De cette idée très simple (que l’on voit également dans le conte du petit poucet) jaillit une solution toute aussi simple (un fil) pour réussir ce que tout le monde appelle « un exploit ». Un simple fil a permis de réussir l’impossible!

Il est bon de noter que ces 2 points se rejoignent dans des fables de la Fontaine comme le lion et le rat (on a toujours besoin d’un plus petit que soi) ou encore la vie professionnelle qui se sert de Candide (inspiré du conte philosophique de Voltaire) afin de rappeler qu’il est toujours bon d’avoir un « Candide » dans son équipe afin d’apporter un nouveau point de vue et de voir de problèmes ou proposer des solutions auxquelles on n’avait pas pensé!

Que faire pour éviter ces problèmes ?

Pour le premier comme pour le second point, la meilleure chose à faire est de collaborer avec l’ensemble des acteurs du projet. Cela inclut (liste non exhaustive): le métier, les analystes, les développeurs, les testeurs, les opérationnels, le support et quand c’est possible le client.

La diversité des points de vues est essentielle pour bien tester et proposer des logiciels de qualité, un testeur n’est et ne doit jamais être seul. Il doit s’ouvrir au monde et communiquer! Pour en savoir plus sur la puissance de la « foule » (et ses travers) je ne peux que vous inviter à regarder les vidéos de la chaîne youtube « fouloscopie« 

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

culture générale

Quelle différence entre types et niveaux de test ?

Lorsque je présente les niveaux de test ou les familles de test selon la norme ISO-25 010 on me pose souvent ces questions: Mais quelle différence entre les types de test et les niveaux de test ? Pourquoi tant de terminologies ? Où se trouvent les tests de bout en

Lire la suite »
Automatisation

Que faut-il automatiser ?

Il faut automatiser ce qui est « chiant » Nous avons vu dans un article précédent que nous automatisions instinctivement et ce depuis notre enfance. Plus précisément nous automatisons, en tant qu’humain, ce qui est « chiant ». Par « chiant » il faut entendre quelque chose de répétitif ou quelque chose de simple mais avec

Lire la suite »