Témoignage – se reconvertir dans le test

Bonjour Marie-Angel, peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Marie-Angel Omari. Je suis actuellement Test lead pour Altran part of Capgemini dans une grande banque sur un projet interne. Avant d’être chez Altran part of Capgemini j’étais dans la communication en tant que consultante en communication politique.

En quoi consiste ton rôle actuel de test lead ?

Mon rôle de test lead consiste à conduire tous les déroulements de test de la mise en place de la stratégie de test à l’exécution des campagnes en passant par le suivi des anomalies. Je suis également en charge de présentation des reporting et de la mise en place des indicateurs sur différents aspects comme la qualité et la qualité des tests.

J’assure également le suivi de la mise en place de l’automatisation des tests de non-régression.

En dehors des tâches usuelles du test lead, j’ai également la charge de l’animation des rétrospectives.

Pourquoi as-tu quitté la communication ?

J’ai quitté la communication parce qu’en étant dans le circuit pendant un bon bout de temps j’avais rapidement fait le tour du domaine et je ne me retrouvais plus dans cette voie. J’avais besoin de plus, de voir autre chose, d’autant plus que la communication est un milieu fermé et il était compliqué de faire autre chose que de la communication politique

Comment es-tu arrivé dans le test ?

Suite à une expérience dans une mairie j’ai découvert des métiers du numérique. J’ai alors choisi d’explorer ce vaste domaine. On m’a alors proposé une formation en « qualification ». Je ne connaissais pas du tout ce métier mais certaines de mes qualités de communicantes se sont avérées des compétences nécessaires dans ce métier. J’ai alors senti que je pourrais trouver ma place dans ce métier. J’ai alors commencé à m’intéresser au métier de testeur et me suis aperçu que c’était un métier très important dans le cycle de vie logiciel.

Quelles ont été les étapes de ta reconversion ?

J’ai postulé à une formation POE à EQL (Ecole de la Qualité Logicielle) de Henix qui est une école spécialisée dans la reconversion numérique. J’ai été acceptée dans ce cursus à condition de trouver une entreprise, c’est à ce moment là que j’ai rejoint Altran part of Capgemini après un entretien fructueux où les perspectives proposées m’ont conquises.

S’en est suivi la formation de 4 mois. C’est une formation très dense (du lundi au vendredi et 8h à 18h) avec beaucoup de théorie, de cas pratiques, des examens, des présentations devant des professionnels du métier. A l’issue de cette formation j’ai passé et obtenu la certification ISTQB fondation.

Comment s’est passée ta reconversion ?

Au début j’étais très motivée mais la peur du domaine technique du numérique était présente. J’avais peur de ne pas y arriver, de ne pas comprendre les choses car je n’ai jamais été très technique, pour rappel, je viens de la communication.

Il a aussi fallu savoir se présenter, gérer le stress des missions et des qualifications. Finalement, ces peurs se sont vite envolées grâce à un très bon encadrement d’abord à l’EQL puis à Altran part of Capgemini avec des sessions de préparation aux qualifications et au suivi des missions.

J’avais également peur de n’être qu’un numéro en arrivant dans un grand groupe mais ce n’est pas du tout le cas pour moi. Je suis écoutée, les personnes qui m’encadrent sont disponibles et à l’écoute.

Quel regard portes-tu sur cette reconversion ?

Je suis très satisfaite de ma reconversion, ne la regrette pas et la considère comme une réussite. J’aimerai ajouter que le test apporte énormément de valeurs.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui songent à une reconversion dans le test ?

Le premier conseil est celui d’être curieux ! Le métier du test demande beaucoup de curiosité. Il faut également être un bon communiquant et ne pas hésiter à poser des questions.

Comme je l’ai dit précédemment, il ne faut pas considérer le métier de testeur comme la dernière roue du carrosse, bien au contraire. Le test est important dans la vie du logiciel que cela soit pendant le développement ou après. Il faut se dire que le poste du testeur est un poste important, que la parole du testeur est importante.

De plus le métier du testeur est en perpétuelle évolution et il ne faut pas avoir peur d’y aller et d’apprendre.

Pour la reconversion en tant que tel, quand le métier du numérique est vraiment inconnu il faut choisir une école, une formation où l’on est bien encadré en se renseignant sur la réputation de la formation.

Il faut également prendre le temps de bien choisir son entreprise, savoir si les formations sont la norme, que les évolutions sont possibles proposées mais aussi qu’il y ai un vrai encadrement et accompagnement, que l’entreprise soit réactive afin de nous aider lors de nos différentes missions.

Comment vois-tu ton avenir ?

J’ai le projet de continuer à évoluer et de devenir manager. Cette demande a été écoutée par Altran part of Capgemini et bien accueillie. Je suis maintenant accompagnée afin de faire une transition entre mon poste de Test Lead et celui de manager.

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Osez le métier du test ! Il ne faut pas avoir peur du test, c’est un beau métier dans un beau secteur.

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s