Retour sur le Lean Coffee virtuel du 9 mai

Le 9 mai dernier, le lean coffee virtuel, organisé par le ministry of testing france (Paris, Nantes, Lyon, Lille, Rennes), a réuni jusqu’à 37 testeurs pour deux heures de partage autour du test logiciel.

Au travers de cet article, je vous propose de vous partager un peu de ce lean coffee: son organisation et les sujets abordés.

N’hésitez pas à rejoindre le slack de la test communauté et nous partager vos envies de sujet ou de contribuer au niveau local !

super moment d’échanges, notamment avec des personnes inattendues (d’Argentine ou du Sénégal, dingue !). Vivement le prochain !

Thomas Kuypers
Extrait du sondage effectué sur le Slack de la test communauté sur les nationalités présentes

GENÈSE et organisation

Tout est partie d’un appel de Hend Boutouil dans le groupe LinkedIn « Le métier du test » pour savoir s’il est possible d’avoir un événement testing en virtuel.

Clairement, je ne pouvais ignorer cet appel et un mois plus tard avec mes camarades des autres MoT, Diana, Lucie, Mimoun, Vincent, Stéphane, Thomas et Frédéric, ce lean coffee a vu le jour !

Nous avons proposé un sondage préalable pour identifier les sujets les plus plébiscités et cela a donné l’agenda suivant

Mise à part un petit soucis technique aboutissant à l’annulation du sujet « Le monitoring », tous les autres topics ont été abordés. Les usages d’un canal dédié sur le slack et de la vidéoconférence Jitsi ont permis d’accompagner tous les participants sur chacun des sujets.

Un grand merci à tous les participants qui ont fait de ce lean coffee un moment agréable et dynamique. C’est toujours un plaisir pour moi de partager nos expériences ! Un grand merci aussi à mes camarades d’organisation. Je pense que nous avons fait du bon boulot et je suis prêt pour organiser le prochain 😁

Benjamin Butel

Comment définir des KPIs pour la qualité logiciel

Prise de notes de Daphné Bernard

DevOps et tests (intégration continue, test parallèle, grid, …)

Ce sujet s’est concentré essentiellement sur le rôle des ops dans un contexte agile. Les participants ont notés que ce rôle diffère selon les organisations:

  • responsable de l’intégration et déploiement du produit
  • garant des environnements de production et de test
  • gère des mises en production de version canary
  • suit les indicateurs pour observer la plateforme
  • gère la « scalabilité » des plateformes
  • suit les coûts

Comment réussir son automatisation de test ?

Prise de notes d’Arnaud Ruch

ABC du testeur, par où commencer ?

Ce sujet a particulièrement passionné les testeurs en devenir. Le tour de table a révélé la présence de personnes en reconversion professionnelle venant de divers horizons: marketing, physique, chimie, …

Il est ressorti que pour s’en sortir dans cette jungle IT en tant que testeur, il est préférable d’avoir un minimum de connaissance en informatique et web pour aider à l’analyse et faciliter les communications avec les développeurs.

Être curieux, lire des articles, appartenir à une communauté, participer à des conférences sont des bons moyens pour démarrer.

Suis-je testeur ou QA ?

50/50 sur la réponse des testeurs qui ont suivi ce thème. Clairement, la question est toujours délicate et il n’est pas simple de savoir finalement ce qu’on met réellement derrière le terme QA.

Quelques biais cognitifs s’installent selon la compréhension de ce dernier. Un de ces bais est de considérer le testeur comme un intervenant de bout de chaîne et le QA plutôt en début de chaîne (dès les spec). Ou encore considérer le QA à plus haut niveau en intervenant sur les processus qualité (ISO). Un autre biais cognitif lorsqu’on est en responsabilité ou management, c’est de considérer qu’en cas de problème en production, c’est la faute du QA.

Enfin, le terme étant à la base anglais, plusieurs traductions semblent circuler: quality assurance, qualification assurance, ….

Les participants ont préconisé de définir rapidement le terme au sein d’une entreprise afin d’éviter tous ces amalgames et correctement définir les rôles et responsabilités de chacun. Enfin, il convient de rappeler que la qualité est de la responsabilité de toutes personnes participants à la construction du produit.

La qualité n’est jamais un accident; c’est toujours le résultat d’un effort intelligent.

John Ruskin

Tests exploratoires

Prise de notes d’Arnaud Ruch

Recruter un testeur, le parcours du combattant

Ce sujet est loin d’être simple à aborder. Les participants ont listé les compétences attendues par un recruteur:

  • curiosité
  • dimension humaine
  • volonté d’apprendre
  • compétences techniques

Coté recruteur, il est difficile de percevoir en entretien les qualités d’un testeur. En général, ce dernier essaie de savoir si le candidat fait de la veille, de projeter le candidat dans son contexte. Est-ce qu’il va s’intégrer à l’équipe ? quel potentiel d’évolution ?

Cela est rendu encore plus difficile par le panel de candidats en recherche. Beaucoup de jeunes testeurs viennent d’un cursus de reconversion et peut freiner les entreprises car il faudra les accompagner d’avantage qu’un testeur expérimenté. A contrario, ceux qui ont de l’expérience sont souvent en freelance. Cela amène l’épineuse équation entre la compétence recherchée, le type de contrat et le salaire.

L’échange s’est conclu sur le besoin de faire changer l’image du métier de testeur au travers des communautés, des articles et des meetups. Professionnaliser le métier en développant des partenariats avec les universités mais aussi en proposant en interne des entreprises des parcours de formation.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire cet excellent article de Stéphane Colson: « Recruter un testeur »:

Comment gérez-vous l’ennui ?

Est-ce que vous faites de la veille et comment ?

Pouvez-vous citer un article ou une pratique qui vous a marqué ?

Pourquoi avez-vous choisi le métier de testeur ?

Quelques questions à poser en entretien

Publié par

Benjamin Butel

Passionné de test logiciel depuis plus de 10 ans, je prends plaisir à partager ma passion sur La Taverne, au sein du Ministry of testing Rennes, sur LinkedIn et Twitter (@BenjaminButel)

Un commentaire sur « Retour sur le Lean Coffee virtuel du 9 mai »

  1. Comment gérez-vois l’ennui: en faisant de la veille, en écrivant ce qui ordonne ma pensée, en essayant de créer des choses que je n’ai pas encore faite. J’ai commencé à écrire des articles lors de moments d’ennuis!
    Faîtes-vous de la veille: oui, principalement en lisant des articles et en échangeant avec des professionnels! L’écriture d’article aide également à faire de la veille
    Un article qui m’a marqué: l’article de Stéphane Colson sur les aspirateurs et tests de régression: https://lyontesting.fr/fr/ce-que-laspirateur-robot-nous-apprend-analogie-avec-les-tests-logiciels/ et les 7 principes du test illustrés par Zoé Thivet: https://hightest.nc/blog/posts/les-7-principes-generaux-du-test-en-illustrations
    Pourquoi j’ai choisi le métier de testeur: à la base pour pouvoir être présent sur l’ensemble des phases du projet et avoir une meilleure compréhension des applications sur lesquelles je travaillais

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s