La qualité du produit passe par le qualité du cas de test… simple, efficace et utile

Pour effectuer un test … même simple et basic… il faut une base.

Cette base c’est le cas de test…et la base du cas de test c’est …bien plus que de la doc ou de la description. C’est une technique, c’est une logique, c’est un métier.

En effet, avant de parler cas de test ..il faut parler Plan de test …mais ce sujet est bien plus macroscopique que le cas de test en soit.

Le cas de test est un travail d’étape. Chaque étape d’écrite représente la validation du besoin et donc la qualification du produit.

La première étape ne peut-être validé sans la 2ieme…logique. Sinon comment boire une bouteille d’eau sans avoir de-bouchonner la bouteille ? 😉

Décrire comment évaluer un produit c’est comme décrire une action que l’on fait habituellement… « acheter une bouteille d’eau – prendre la bouteille d’eau – de-bouchonner la bouteille d’eau – prendre un verre- verser l’eau – ouvrir la bouche …. « 

Ici, prenons « Google « 

Je reprend la définition propre du test:

« Un objet ne peut être testé que si on peut déterminer précisément le comportement attendu en fonction des conditions auxquelles il est soumis. Si la spécification ne permet pas cette détermination, la propriété du logiciel qu’elle définit ne peut être testée. »

Le cas de test met en avant l’analyse – le jeu de donnée – l’action et le résultat , plus qu’une simple définition des attendus, il étudie les cas pouvant mener à une éventuelle anomalie du produit… d’ou la précision dans les préconditions et celle des prérequis.

Voila pourquoi l’importance des documents et des besoins définit en amont. Dans le métier on parle de spécification, ces documents définit de manière formelle le produit, ainsi on peux classer le cas de test dans 2 catégories: générique ou spécifique

Afin de rendre l’utile à l’agréable… le cas de test doit « voyager » et non pas être supprimé car le produit a évolué ou n’est plus d’actualité.

Un cas de test peut-être utiliser de plusieurs manières tout dépend de sa conception.

Un cas de test écrit de manière sans importance et ni recherche…finira dans les oubliettes ou archives. Mais un cas de test élaborait comme si on codait.. bah celui-ci aura beaucoup d’aventure.

L’automatisation… oui !

Un cas de test peut-être utiliser pour l’automatisation et/ou intégrer une requête pour l’automatisation… comment ?

Comme on l’entends souvent .. rien ne se perd…

Un bon cas de test peut permettre de gagner beaucoup de temps dans l’action du test, dans l’action d’automatiser, dans le suivi de la qualité du produit et également dans le suivi des anomalies.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprise se penche sur l’automatisation… et donc se demande quoi faire des cas de test mis en base… faut-il les archiver ? le travail est-il perdu ou gâcher? … non … le cas de test évolue et se recycle .. donc je pense que si en amont, le travail effectuait sur le cas de test est bien rédigé, la suite sera plus facile et plus simple.

Mais ceci ne veux pas dire que tout les cas de test sont automatisables…non, le fonctionnel reste primordiale pour la qualification du produit…car un utilisateur n’est pas un robot 🙂

Imene A.K

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s