Mettre en oeuvre la technique Pairwise avec PICT

Avant de vous parler de PICT, rappelons que pairwise est un technique de test boite noire qui a pour objectif de réduire la combinatoire de test. Pour en savoir plus sur cette technique, je vous invite à lire l’article que j’ai écrit sur ce sujet: https://latavernedutesteur.fr/2018/11/15/techniques-basees-sur-les-specifications-6-7-pairwise/.

Vous trouvez pleins d’autres outils pour faire du Pairwise ou autres techniques combinatoires sur le site officiel de Pairwise.

PICT EN BREF

PICT (Pairwise Independent Combinatorial Testing), outil gratuit porté par Microsoft sous licence MIT, vous permettra de mettre en oeuvre la technique pairwise pour réduire la combinatoire dans vos conditions de test.

C’est un outil en ligne de commande et qui consomme un fichier texte appelé modèle. En sortie, vous avez un second fichier avec la liste des conditions retenues pour satisfaire la couverture des valeurs par pair.

PICT peut aussi être configuré pour augmenter la combinatoire selon le risque à adresser. Par exemple, avoir une couverture de chaque triplet de valeur: triple-wise.

Le model a une syntaxe très simple et comme c’est un fichier texte, il pourra être facilement stocké sur un système de gestion de configuration.

PICT fonctionnant en mode CLI, il pourra facilement s’intégrer à une intégration continue.

POINTS FORTS ET AXES D’AMÉLIORATION

Le point fort de PICT est sa simplicité de mise en oeuvre. Un léger exécutable à récupérer, un model en fichier texte et une ligne de commande assez simple à construire.

Parmi les axes d’amélioration, on notera le manque de portabilité sur Linux et MacOs. Même si un plugin existe aujourd’hui pour MS Code, son intégration sur Linux et Mac reste fastidieuse.

Enfin, l’autre point qui peut vite devenir chronophage est la réalisation des modèles. En effet, plus la combinatoire sera élevée, plus votre modèle sera difficile à construire. Je vous conseille dans ce cas de découper votre problématique en plusieurs petits problèmes à résoudre avec un modèle pour chaque.

CONCLUSION

Pour outiller la mise en oeuvre de pairwise, un outil sera vite nécessaire. PICT remplira le job, est facile d’utilisation et rapide dans son traitement.

Une fois le système de modèle maîtrisé, ca deviendra surement un outil indispensable.

Pour aller plus loin:

Publié par

Benjamin Butel

Passionné de test logiciel depuis plus de 10 ans, je prends plaisir à partager ma passion sur La Taverne, au sein du Ministry of testing Rennes, sur LinkedIn et Twitter (@BenjaminButel)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s