Principe 7 – L’illusion de l’absence d’erreurs

La relation entre la maîtrise d’ouvrage et sa maîtrise d’oeuvre peut rapidement se détériorer si on ne comprend pas la réalité décrite par ce principe.

Oui un logiciel peut être est jugé inutilisable à juste titre par la maîtrise d’ouvrage.alors que le logiciel a un fonctionnement validé conforme aux spécifications par les tests de la maîtrise d’oeuvre à juste titre également.

Mais comment ça se fait ?!!

La vidéo du Principe 7 l’explique en moins de 5 minutes.

Les questions et commentaires des lecteurs améliorent la qualité du contenu et font plaisir à l’auteur, n’hésitez pas à m’écrire ci-dessous.

A propos de l’auteur :

Consultant de génération Y, Anir RADID partage ses connaissances et expériences dans le domaine des Tests Logiciels sur son blog greattest.fr.

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s