Outil que j’affectionne: Yest

Nouvel article de cette série où je vous parle des outils que j’apprécie et dans laquelle je vous explique mon histoire avec cet outil ainsi que pourquoi je l’apprécie tant.

Ma découverte de Yest

Comme pour Agilitest, Yest est avant d’être un outil une aventure humaine. Il est d’ailleurs intéressant de noter que dans ce cas j’ai rencontré Bruno Legeard dans un tout autre contexte que la découverte de Yest dans le cadre de l’organisation de la première STLS en 2017 et profiter de ma présence à Besançon pour échanger entre passionnés du test. Le courant est tout de suite passé, une amitié s’est créée et nous avons commencé à travailler ensemble sur de nombreux sujets comme la fondation du blog de la taverne du testeur et la coordination du premier livre du CFTL.

Nos discussions nous ont naturellement amenées à parler d’Agile, de BDD et d’ATDD. C’est à ce moment que Bruno m’a parlé de Yest, un outil d' »ATDD visuel » et m’a proposé de l’essayer. J’ai évidemment dit oui ce qui m’a permis de rencontrer des personnes super comme Arnaud Bouzy et Michel Guez qui m’ont fourni une licence et surtout m’ont accompagné dans la découverte de cet outil en me proposant une formation rapide et un support très rapide et efficace!

Cette première expérience a d’ailleurs donné naissance début 2018 à un article détaillé sur Yest.

Ma prise en main de Yest

Yest est un outil atypique!

Il est atypique de part:

  • sa fonction: c’est un outil de conception de test ce qui est assez rare dans notre écosystème actuel où les outils liés aux tests sont plus pour leur gestion (ALM) ou leur exécution
  • sa forme: c’est un outil très visuel proposant des schémas et qui est souvent rapproché du MBT
  • son approche: son utilisation nécessite une manière de penser différente que ce que l’on fait souvent lorsque l’on conçoit des tests

Cette particularité peut être déstabilisante au départ et, même si l’outil jouit d’une bonne ergonomie, il nécessite une montée en compétence et une courbe d’apprentissage afin de l’utiliser de manière vraiment efficace. Cette prise en main est d’ailleurs un point que je remonte dès mon premier article où j’explique que Yest oblige à penser différemment. On commence par penser à un « parcours » qui modélise l’utilisation du logiciel. C’est un exercice auquel on n’est pas forcément habitué mais qui a le mérite de nous forcer à nous mettre à la place d’un utilisateur dans un contexte d’utilisation globale et non spécifique. Si l’on prend l’exemple de l’écriture d’un mail et de l’envoi de Pièces jointes. Les tests sur les Pièces Jointes doivent s’intégrer dans le parcours d’écriture d’un mail, il n’est pas suffisant de « juste » définir les caractéristiques des pièces jointes qui seront testées (même si cela s’avère ensuite nécessaire). Voici une possibilité de parcours pour l’écriture d’un mail avec une application pouvant envoyer des PJs:

Ceci n’est qu’un exemple et il est possible de le représenter de nombreuses manières différentes cette fonctionnalité. Néanmoins on voit tout de suite que l’on est sur l’écriture d’un message et qu’il est possible d’envoyer des pièces jointes.

Il est également bon de noter que, contrairement à ce que l’on peut penser quand on débute avec Yest, nous ne devons pas vraiment modéliser le logiciel mais les tests! Sur l’exemple précédent on voit qu’il y a une « séquence » prédéfinie:

Écriture du sujet du mail suivi des destinataires de ce dernier avant de remplir le corps du mail puis d’ajouter (ou non) une (ou plusieurs) PJ(s) avant une vérification puis un envoi du mail. Cette séquence correspond aux tests que l’on conçoit puis écrit tous les jours. Dans les faits, un utilisateur ne fait pas forcément toujours la même séquence!

Je dois avouer que le travail sur les parcours applicatifs est ce qui m’a plu le plus dans la prise en main. Cela m’a permis de mieux « organiser » ma vision des tests mais je me suis également aperçu que ces parcours étaient un formidable outil de communication car ils permettaient de bien comprendre le fonctionnement de l’application sans pour autant aller trop dans les détails, les détails étant ajoutés dans les tables dont voici une possibilité pour les destinataires:

Malgré ces particularités et une relative déstabilisation au début due au côté atypique de Yest, je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir et l’utiliser. Il me semble bon d’ajouter qu’entre 2017 et maintenant l’outil a beaucoup évolué et son ergonomie s’est fortement améliorée en devenant beaucoup plus instinctive comme je peux le constater au fil des années avec mes étudiants qui le prennent en main au cours d’un atelier.

Ce que Yest m’a apporté

Yest m’a beaucoup apporté dans mon métier de testeur de part:

  • sa manière de présenter les choses différemment (représentation graphique, représentation de parcours, encapsulation (avec ces tables) des données, avoir un outil spécifique pour la conception)
  • sa manière de factoriser les étapes de test pour diminuer la maintenance
  • une initiation à l’ATDD
  • un outil très efficace pour concevoir rapidement ses tests (je m’en sers d’ailleurs régulièrement pour des articles ou ateliers)
  • une capacité à voir ou penser les choses différemment

De plus, la connaissance de Yest m’a également aidé dans ma carrière professionnelle en tant que personne connaissant cet outil particulier. Je pense notamment à:

  • ma première animation d’atelier lors de la journée des tutoriels de la JFTL 2019
  • l’étude d’outils de MBT pour le centre d’expertise d’Altran (MaTeLo, CA ARD, Kalios…) puis d’autres outils innovants du test
  • La préparation de présentation de l’outil Yest qui intéresse de nombreux professionnels du test

Au delà d’un aspect « métier », Yest m’a permis de rencontrer énormément de personnes et d’échanger sur de nombreux sujets avec des passionnés du test sur l’évolution du test et l’Agile.

De manière générale je tiens à dire que la quasi totalité des éditeurs que j’ai croisés proposant des outils de tests sont des passionnés du test qui sont généralement plus intéressés par une discussion sur le test et son évolution que par la vente de leur produit qui, au final, a été développé pour répondre à un besoin qu’ils ont ressenti à travers leur expérience.

Et maintenant ?

Il me semble que mon histoire avec Yest ne fait que commencer et qu’elle est partie pour durer. En 3 ans je peux dire que des liens forts ont été noués principalement avec Bruno Legeard mais aussi avec de nombreux acteurs de Smartesting toujours prêts à m’aider lorsque je le demande. Le dernier exemple en date est la mise à disposition de leur plateforme de Webinaire pour pouvoir faire le 2ème webinaire de la taverne sur le Crowdtesting.

Je l’utilise régulièrement dans le cadre de formations que je donne afin d’éviter à mes étudiants d’écrire manuellement l’ensemble des tests. Yest est d’ailleurs vraiment apprécié par ces derniers qui, je trouve, le prennent en moyenne en main plus facilement que des testeurs confirmés (peut être car non encore « formatés » et donc pouvant plus facilement travailler de manière différente). J’ai même eu le plaisir de tester en avant première des formations de la Smartesting Academy qui propose de belles formations sur Yest ce qui m’a permis d’avoir une nouvelle certification.

Je m’en sers également pour créer des tests pour des ateliers spécifiques comme celui sur l’automatisation sans script de la JFTL 2021 ou des articles comme celui sur les ALM. Je le présente régulièrement et suis amené à faire du support d’équipes souhaitant implémenter cet outil.

Par ailleurs, j’échange très régulièrement avec des équipes de Smartesting qui me parlent de l’évolution de Yest et d’autres outils de cet éditeur. Ils me demandent mon avis et me permettent de tester en avant première des évolutions ou des outils encore en développement. J’ai par exemple pu échanger sur l’idée de l’addon Yest4JIRA pendant son développement, l’essayer en tant que bêta testeur, faire mes retours sur son utilisation et ma vision de son utilisation testeur.

Bref, Yest est, pour moi, un outil d’avenir, un outil à connaître mais aussi un outil développé par des gens super à rencontrer absolument!

Pensez à rejoindre le groupe « Le métier du test » si vous souhaitez échanger sur le test

Merci à tous ceux qui mettent « j’aime », partagent ou commentent mes articles

N’hésitez pas à faire vos propres retours d’expérience en commentaire.

Publié par

2 commentaires sur « Outil que j’affectionne: Yest »

Répondre à Michel Guez Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s