Tests de non régression : les bénéfices des outils d’automatisation.

Article publié initialement sur cloudnetcare.fr
 

L’industrialisation de l’automatisation de tests commence à devenir incontournable au regard des fonctionnalités de plus en plus importantes et complexes. Les outils qui accompagnent cette évolution ont pour fonction de gérer le processus d’automatisation sur des environnements cibles (ex: navigateurs, smartphone …). Ils sont capables d’orchestrer le lancement à grande échelle de parcours de tests dans des contextes reproductibles et hétérogènes.

Ils enregistrent toutes les actions, synthétisent les résultats très rapidement pour permettre une analyse ciblée des défauts. Ainsi les actions à entreprendre (correctifs, adaptations, …) sont grandement facilitées pour aboutir à la livraison d’une version de grande qualité.

Pour résumer l’industrialisation de l’automatisation de vos tests va vous permettre :

1. TESTER PLUS VITE

C’est le bénéfice évident et souvent celui recherché lors de la mise en place de l’automatisation des tests de non régression. La productivité des tests est augmentée, ce qui réduit la charge des tests manuels résiduels et le travail répétitif (risque d’erreur).

Mais avant d’atteindre cet objectif il faut configurer l’environnement, créer les scénarios de tests, la plateforme d’industrialisation … et cela va prendre du temps, beaucoup de temps !!

On peut également paralléliser et multiplier autant que nécessaire les plateformes pour faire les tests alors que pour votre équipe cela nécessitera d’embaucher ou de mettre à disposition des compétences supplémentaires.

La capacité à tester plus vite dépendra aussi de votre aptitude à maintenir opérationnel l’environnement et la couverture de test. Mais, indépendamment de ces facteurs, il est clair que l’automatisation permettra d’exécuter des parcours de tests en un temps record ! Reste à déterminer votre capacité à analyser les résultats et appliquer les correctifs. Car ne perdons pas de vu l’objectif n°1 : améliorer la qualité des livrables !

2. TESTER PLUS

En élargissant considérablement la couverture de tests et le périmètre de qualification grâce au gain de temps (voir point n°1) vous allez également pouvoir tester plus.

Le temps gagné va permettre aux équipes de recettes de tester de nouvelles fonctionnalités. La non régression fonctionnelle fait partie intégrante de la couverture automatisée. On le répète là aussi, pour tester plus il faut déjà exploiter comme il se doit les tests déjà réalisés et améliorer la qualité du livrable. Pour cela, il faut être capable de remonter systématiquement aux causes racines des dysfonctionnements.

2. TESTER MIEUX

L’automatisation va permettre de diminuer les erreurs de manipulation. Les robots sont reproductibles et la reproductibilité permet une évaluation objective et fiable des résultats.

Vous pourrez capitaliser d’une campagne à l’autre avec un accès aux résultats normalisés et historisés automatiquement !

 

L’objectif des tests logiciels est d’éliminer les dysfonctionnements pour améliorer la qualité du livrable. Au regard des services toujours plus nombreux proposés aux utilisateurs le nombre de tests nécessaires pour atteindre cet objectif peut rapidement devenir considérable. Une seule solution pour maintenir le niveau de qualité : industrialiser l’automatisation des tests pour tester plus vite, donc plus et, in fine, mieux !

Christian Sayegh  – CloudNetCare 

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s