L’automatisation des tests : les 3 organisations possibles.

Article publié initialement sur cloudnetcare.fr
 

Nous avons constaté, lors des échanges que nous avons pu avoir au cours de la Journée Française des Tests Logiciels et la tendance se confirme lorsque l’on regarde l’intérêt que vous portez sur notre blog : l’automatisation des tests est un sujet qui préoccupe un bon nombre d’entre vous. Comment faire ? Quel outil choisir ? Quel prestataire ? Que peut-on automatiser ? …

Pour rappel, nous avons d’ores et déjà évoqué certain de ces sujets ici :
Les pré-requis avant de se lancer dans l’automatisation des tests.
L’automatisation des tests, une technologie sans limite ?

Et pour les experts, nous avons mis à votre disposition un livre blanc sur l’automatisation des tests que vous pourrez retrouver ici.
Mais, pour synthétiser, nous pouvons retenir 3 organisations possibles pour automatiser vos tests.

C’est la solution la plus simple et certainement la plus rapide à mettre en place : l’externalisation complète de l’automatisation de vos tests. La complexité va se trouver dans la recherche d’un prestataire compétent qui puisse répondre à vos besoins et vous aurez deux possibilités :

Capture

Première possibilité : Cette solution semble, au premier abord, être souple et flexible. Selon les périodes vous pouvez augmenter ou diminuer le nombre d’intervenants de votre prestataire de service, par exemple. Mais il faut songer aux multiples conséquences : budget non maîtrisé, compétences perdues avec les changements d’intervenants, gestions des différents partenaires, complexité contractuelle, communication entre les fournisseurs, établissement des responsabilités …

Deuxième possibilité : C’est une solution idéale pour les sociétés se lançant pour la première fois dans l’industrialisation de l’automatisation de leurs tests de non régression. Cela vous garantit de ne pas avoir de “mauvaises surprises”, permet de maîtriser votre budget, de préserver les compétences, de n’avoir qu’un seul interlocuteur, ….

Solution mixte

Comme son nom l’indique, il s’agit là d’une collaboration étroite entre un prestataire et vos équipes. À vous de déterminer le ou les besoins à externaliser en fonction des compétences dont vous disposez en interne :

Suivant votre/vos partenaire(s) vous pouvez aller jusqu’à la conception conjointe du patrimoine de tests. Vos équipes ayant bien sur la compétence métier pour l’élaborer. 

Ces solutions “à la carte” offrent une grande souplesse et peuvent être évolutives. À vous d’évaluer le temps et le budget nécessaires à la réalisation des tâches qui vous incombent et c’est souvent le principal problème.

Pour rappel l’automatisation des tests implique :

  1. Une infrastructure (ordinateur, serveur, navigateur, terminaux) à jour et fonctionnelle (suivre les évolutions de versions d’Os …)
  2. Un logiciel d’automatisation des tests à jour et en adéquation avec son infrastructure
  3. Des scénarios applicables et à jour des évolutions de la version en production.
  4. Des jeux de données pertinents permettant de couvrir l’ensemble des utilisations.
  5. Intégrer les scénarios des tests sur le logiciel d’automatisation
  6. Maintenir le patrimoine des tests

L’Autonomie

Cela reste assez rare de rencontrer des entreprises qui automatisent leurs tests de non régression en totale autonomie, sans faire appel à des compétences externes. Cela implique de disposer de toutes les compétences (QA, testeurs, automaticien, ingénieur système, chef de projet, ..) et du temps nécessaires en interne pour mener à bien les impératifs cités ci-dessus. En effet on minimise toujours le temps. Les échanges que l’on entend fréquemment lors de « projet » d’automatisation, par les responsables :

« –   Concevoir les scénarios : facile la responsable QA va s’en charger,

  • Développer l’outil d’automatisation : le nouveau stagiaire est motivé, épaulé par notre lead technique il va nous le faire en 3 semaines,
  • Implémenter l’infrastructure nécessaire, on va prendre le PC qui sert plus et on demandera à un dev d’installer sélénium en une demi-journée c’est fait !!
  • Et voilà on aura automatisé nos TNR ».

Vous aurez surtout perdu du temps, de l’argent et démotivé vos équipes !!

Nous avons déjà recueilli beaucoup de témoignages d’entreprises qui ont commencé l’automatisation en totale autonomie mais qui en sont « revenues » face à la seule complexité de maintenir à jour et opérationnelle les infrastructures, sans parler du patrimoine de tests …

 


Au final, la meilleure solution c’est celle qui vous permettra d’atteindre votre objectif : diminuer le nombre de régressions sur les versions mises en production. D’une manière générale, eu égard aux retours d’expériences des sociétés pour lesquelles nous intervenons, nous ne pouvons qu’être très réservée sur la mise en oeuvre d’une autonomie complète. Pour les deux autres solutions cela dépendra des compétences, du temps et du budget dont vous disposez en interne. Pour savoir ce qu’il est possible de faire ou pas, nous sommes à votre disposition pour un rendez-vous conseil sur l’automatisation de vos tests de non régression.

Christian Sayegh  – CloudNetCare 

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s