Quels sont les tests incontournables pour un progiciel web ?

Article publié initialement sur cloudnetcare.fr
 

Le mot « progiciel » est une contraction de « produit » et de « logiciel ». Il est fourni par un éditeur et vise à aider à effectuer des tâches spécifiques à un domaine. Il ne vise donc pas le grand public, mais les professionnels d’un secteur donné. Fréquemment un progiciel est créé puis « paramétrable » et « customisable », ce qui complexifie les tests qui doivent y être réalisés

 

I. Les enjeux des tests

Les tests permettent de vérifier le fonctionnement du progiciel lui-même, développé par les équipes de l’éditeur, mais aussi des versions paramétrées et customisées mises à disposition des clients finaux. Ce mécanisme s’apparente quasiment à un processus de tests end-to-end.

Pour un progiciel d’édition de facture par exemple, on peut tester la fonction qui permet de créer la facture mais aussi celle de customisation, qui permettra d’éditer des factures en fonction des besoins spécifiques de chaque client final (ajout du logo de l’entreprise, de son adresse, etc.) On va enfin tester que l’édition de la facture paramétrée, en bout de chaine, s’établisse bien comme il se doit.

II. En pratique

CloudNetCare a eu l’occasion d’intervenir pour l’éditeur d’une solution de gestion des ressources humaines. Les fonctions de ce progiciel se multipliant de façon importante, il devenait utile d’étendre la couverture de tests. Des tests de non régression ont d’abord été implémentés au sein des équipes de développement, afin de s’assurer du bon fonctionnement des fonctions de l’application. Des tests fonctionnels ont ensuite été mis en place pour vérifier le paramétrage et la customisation du logiciel pour un client installé en Russie, dans le domaine de la grande distribution.

Les tests se sont donc réalisés à deux échelons différents :

  • d’abord des tests de non régression,
  • puis des tests fonctionnels.

III. Les tests incontournables

Pour un progiciel, les tests les plus pertinents à réaliser sont les tests de non régression, en pré-production. Ils s’assurent que les fonctions disponibles avant la mise en production le seront toujours à son issue.

Les tests fonctionnels, à chaque nouvelle mise en production, permettent eux de vérifier que la personnalisation du progiciel (paramétrage et customisation) fonctionne parfaitement. Ils sont réalisés en production, pour un client donné.

 

Mettre en place des tests en début puis en bout de chaîne permettent donc de s’assurer que le progiciel fonctionnera parfaitement pour chaque client final, et ce quels que soient les paramétrages et customisations choisis.

Christian Sayegh  – CloudNetCare 

 

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s